Que symbolisent les diadèmes sur les cornes ?


diademes


Et il se tint sur le sable de la mer. Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème.

Apocalypse 13:1 - Louis Segond

 

 

⚪ Le règne devint indirect, la papauté régna via les gouvernements

 

Apoc.. 13 [...]
Et sur ses cornes dix diadèmes. - Dans cette expression, pour établir le nombre des cornes, on a compris les trois peuples ou cornes (les Hérules, les Vandales et les Ostrogothes), qui furent arrachés, dépossédés, pour faire place à la papauté (Apoc. 12:3; 17:3,9; Dan. 7:8, 20). Dans cette dernière vision, les diadèmes sont placés sur les cornes et non sur les têtes, comme dans Apoc. 12:3. Ce fait marque le changement de situation intervenu après que la papauté eût pris possession du pouvoir. A partir de ce moment-là, la papauté régna effectivement mais non directement comme la Rome païenne; elle se servit des autres gouvernements comme de ses instruments et leur conféra le pouvoir (le diadème) par l'investiture de "droit divin" de régner.
En enlevant le diadème des têtes ou puissances autonomes (Apoc. 12:3, 8, 9) qui formèrent le saint Empire romain ou dragon, la papauté transforma ces puissances en instruments exécutifs. Le diadème posé sur les cornes montre que ces puissances sont devenues des pouvoirs exécutifs, essentiellement laïques et politiques, sans aucune attribution religieuse.

Source : 🇫🇷 1917 - Le Mystere Accompli, page 222 + Cover

Voici la version américaine :

Rev. 13 [...]
And upon his horns ten crowns. — In this calculation are included the three potential races plucked up to make way for the papacy. (Rev. 12:3; 17:3, 9.) In this picture the location of the crowns upon the horns instead of upon the heads, as in Rev. 12:3, denotes the changed situation after the papacy came into control. The papacy ruled not directly, as did Pagan Rome, but through other powers to which it was joined.

Source : 🇺🇸 1917 - Studies in the Scriptures, Vol 7, The finished mystery, page 194 + Cover

 

⚫ Les puissances mondiales avaient fait appel à la cruauté et à la violence pour gouverner

 

La "bête sauvage" avait "dix cornes et sur ces cornes dix diadèmes", Ce langage symbolique signifie que l'organisation de Satan sur la terre, ainsi que chacun des royaumes qui, dans l'ordre indiqué, y ont joué le rôle principal, a été investi de la pleine puissance pour suggestionner les peuples de la terre. [...] C'est un fait bien connu que ces gouvernements vils et brutaux de la terre qui sont l'organisation de Satan ont poussé le peuple comme un taureau sauvage disperse un troupeau.
Avec leurs cornes ou, autrement dit, avec leur puissance appliquée sauvagement, ils ont bouleversé et opprimé le peuple; mais ils ont particulièrement persécuté le peuple de Dieu. [...] Les couronnes ou diadèmes surmontant les cornes indiquent que ces puissances mondiales avaient fait appel à la cruauté et à la violence pour gouverner le peuple et pour conquérir richesses et territoires, quitte à proclamer ensuite qu'elles avaient agi ainsi sur autorisation de Dieu. Elles ont appelé le droit: leurs actes brutaux et l'exercice de leur puissance. Toutes les guerres de conquête et de boucherie ont reçu leur justification! elles ont prétendu, en effet, que ces guerres étaient justes et étaient comprises dans les limites de leur autorité.

Source : 🇫🇷 1930 - Lumière, Vol 1, page 292, page 293 + Cover

Voici la version américaine :

This "wild beast" had "ten horns, and upon his horns ten crowns". Symbolically this means that Satan's organization on earth, and each kingdom taking the lead or preeminence therein in order named, has had and exercised full secular power to crowd and push the peoples of earth. [...] It is a well-known fact that these beastly governments of earth, which are Satan's organization, have horned and pushed the people about as a wild bull shoves aside the herd.
By their horns or power cruelly exercised these nations have pushed and oppressed the people; but they have particularly shoved about and persecuted God's people. [...] The crowns or diadems were upon the horns, thus symbolizing that these world powers have used cruel force and violence to rule the people and to carryon a conquest for wealth and territory and have always claimed that they did so by divine authority. They have made force or might what they call right. All wars of conquest and butchery they have justified because they claim it to be right and within the scope of their authority.

Source : 🇺🇸 1930 - Light, Vol 2, page 266, page 267 + Cover