Que symbolise le caillou blanc ? (Apo. 2:17)

caillou

Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises: A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit.

Apocalypse 2:17 - Louis Segond

 

⚪ Le caillou blanc = marque du sceau du saint esprit (durant la consécration terrestre)

 

Apo. 2:17
Et un caillou blanc. - Dans l'antiquité, les Grecs et les Romains avaient l'habitude de sceller leur amitié pour quelqu'un et de la perpétuer avec une pierre blanche. Cette pierre divisée en deux parties, chaque ami inscrivait son nom sur la face d'un fragment de la pierre, puis on échangeait les deux moitiés de la pierre. Il suffisait, à un moment donné, de montrer l'une ou l'autre moitié de la pierre pour obtenir un appui ou une assistance amicale. La pierre, divisée en deux parties, devenait ainsi une pièce d'identification. Il existe aussi une communion individuelle et personnelle entre le Seigneur et les disciples vainqueurs de l'âge évangélique; on peut dire qu'ils ont reçu la pièce de leur identification qui est la pierre blanche spirituelle dont l'autre n'est qu'un type ; ils l'ont reçue maintenant déjà pendant leur vie terrestre, elle consiste dans la marque du sceau du saint esprit qui leur est apposée durant leur consécration. - Z. 1912, p.345.

Source : 🇫🇷 1917 - Etudes des écritures, vol 7, le Mystère Accompli, page 44, page 45 + Cover

Voici la version américaine

Rev 2:17 [...]
And [will give him] a white stone.—"In ancient times the Greeks and the Romans had a custom of noting and perpetuating friendship by means of a white stone. This stone was divided into halves, and each person inscribed his name on the flat surface, after which the parts of the stone were exchanged. The production of either half was sufficient to insure friendly aid. Thus the divided stone became a mark of identification. There Is an individual and personal relationship between the Lord and the overcomers, who may be said to receive the mark of identification—the antitypical white stone—now, in this life. This mark Is the sealing of the Holy Spirit
"—Z.12-315.

Source : 🇺🇸 1917- Studies in the Scriptures, Vol 7, The finished mystery, page 36 + Cover

Voici la référence mentionnée ci-dessus (Z.12-315)

THE WHITE STONE GIVEN THE OVERCOMERS
"To him that overcometh will I give... a white stone, and in the stone a new name written, which no man knoweth save he that receiveth it."-Rev. 2:17.
In ancient times the Greeks and the Romans had a custom of noting and perpetuating friendship by means of a white stone. This stone was divided into halves, and each person inscribed his name on the flat surface, after which the parts of the stone were exchanged. The production of either half was sufficient to insure friendly aid, even from the descendants of those who first divided the stone. A similar custom was sometimes observed by a king, who would break a white stone into two parts, one of which he would retain and the other part give to a special ambassador. That part could be sent to the king at any time and would insure aid. Thus the divided stone became a mark of identification.
Rev. 2:17 seems to refer to this ancient custom. The white stone signifies a precious token of the Lord’s love, and the new name written in the stone suggests the Bridegroom’s name. The statement indicates a special acquaintance with the great King of kings’ secret between himself and the individual. The overcomers are not to be recognized merely as a class - the bride class but each will have the personal favor of the Lord. Of this no one will know save himself and the King. There is an individual and personal friendship between the Lord and the overcomers, who may be said to receive the mark of identification - the antitypical white stone-now, in this life. This mark is the sealing of the holy Spirit by which the Lord identifies the overcomers. While this is said to be a part of the final reward of the church, yet from the very beginning of our experience we have this personal acquaintance with the Lord. The full seal of the holy Spirit will he given in the resurrection, when we receive the new body. Then we shall have the complete knowledge of the name by which we shall be known to the Lord and he to us forever.

Source : 🇺🇸 Zion's Watch Tower, October 1 1912, page 315

🇫🇷 Traduction : Rev. 2:17 semble se référer à cette ancienne coutume. La pierre blanche représente un précieux symbole de l'amour du Seigneur, et le nouveau nom écrit dans la pierre suggère le nom de l'époux. [...] Il y a une amitié individuelle et personnelle entre le Seigneur et les vainqueurs, on peut dire qu'ils ont reçu la marque d'identification - la pierre blanche antitypique - maintenant, dans cette vie. Cette marque est le cachet du Saint-Esprit par lequel le Seigneur identifie les vainqueurs. [...]

 

⚫ Le caillou blanc = suffrage et approbation du Seigneur (devant les anges de Dieu)

 

Apo. 2:17
En plus de la manne cachée: "Je vous donnerai un caillou blanc", a dit l'Eternel. Le mot "pierre ou caillou", qui figure dans cette phrase, dérive d'un vocable grec dont le sens est: "élection" ou "droit de vote", "suffrage". (Actes 26:10, Diag.) C'est que le Seigneur donne à ses serviteurs d'élection son suffrage et son approbation - et cette expression semble se rapporter à l'attitude même de Christ qui, selon l'évangéliste confessera ses fidèles serviteurs devant les anges de Dieu. (Luc. 12:8)

Source : 🇫🇷 1930 - Lumière, vol 1, page 34 + Cover

Voici la version américaine

Rev 2:17
In addition to the hidden manna the Lord says: 'I will give you a white stone.' The word stone, as here used, is from the Greek word meaning "election" or "privilege to vote". (Acts 26: 10, Diag.) The Lord gives his vote for the approved ones, and this seems to correspond with the Lord's confessing the names of such approved ones before his angels. (Luke 12: 8)

Source : 🇺🇸 1930 - Light, vol 1, page 24 + Cover

Nous retrouvons cette idée de suffrage, dans la Traduction du monde nouveau avec notes et références (1995). Egalement sur le site officiel.

“ ‘ Que celui qui a une oreille entende ce que l’esprit dit aux congrégations : Au vainqueur je donnerai un peu de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou# blanc, et sur ce caillou un nom nouveau écrit que personne ne connaît, sauf celui qui le reçoit. ’

TMN avec notes et références (1995) - Révélation 2:17, page 1567

Voici la note en bas de page :

17# Lit. : "caillou [servant à voter]". Gr. : psêphon. Voir Ac 26:10, note.

La note de Révélation 2:17, nous renvoie à la note d'Actes 26:10. Voyons ce verset et sa note :

[c’est d’ailleurs ce que] j’ai fait à Jérusalem, et j’ai enfermé dans des prisons un grand nombre d’entre les saints : j’avais reçu pouvoir des prêtres en chef ; et quand ils devaient être exécutés, j’apportais contre eux mon suffrage*

TMN avec notes et références (1995) - Actes 26:10, page 1427

L'astérisque (*) au dessus du mot suffrage, nous renvoie à une note en bas de page :

Ac 26:10* Lit. : "caillou [servant à voter]". Gr. : psêphon. Voir Ré 2:17, note "caillou".