Que symbolise le cheval blanc d'Apocalypse 6:2


white


Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre.

Apocalypse 6:2 - Louis Segond



⚪ Les doctrines et les enseignements de Jésus et de ses apôtres
⚫ L'activité guerrière, où Jésus défends la vérité, la douceur et la justice
⚫ La guerre juste de Christ Jésus


 

 

⚪ Le cheval blanc symbolise les doctrines et les enseignements de Jésus et de ses apôtres

Et voici, parut un cheval blanc. - Ce cheval blanc était une figure représentant les doctrines et les enseignements de Jésus et de ses apôtres [...] celui qui le montait. - C'était l'évêque de Rome, le pape en formation, le représentant de satan...

Source : 🇫🇷 1917 - Le Mystère Accompli, page 121 + Cover

 

⚫ Le cheval blanc symbolise l'activité guerrière, où Jésus défends la vérité, la douceur et la justice

Les Ecritures emploient le cheval comme symbole d'activité guerrière. [...] La couleur blanche du cheval est un emblême de vérité, de douceur et de justice. Il est écrit de Jésus: "Sois vainqueur, monte sur ton char, défends la vérité, la douceur et la justice, Le glorieux Souverain sur sa monture blanche portait une couronne, insigne de son autorité et de son droit au règne. (Ezéchiel 21:32) Le Roi est présent. Il fit la guerre à Satan entre 1914 et 1918; Satan fut défait avec ses armées et chassé des cieux. Christ Jésus remporta la victoire et il se prépare maintenant pour vaincre à Harmaguédon.
Source : 🇫🇷 1930 - Lumière, vol 1, page 78, page 79 + Cover

 

⚫ Le cheval blanc symbolise la guerre juste de Christ Jésus

Le premier cheval qui s’avance est d’un blanc pur ; il représente la guerre juste de Christ Jésus.

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 1 Octobre 2013, page 15 + Cover - (ou en ligne)

Le cheval blanc est un symbole approprié de la guerre menée avec justice par le Fils de Dieu ; en effet, les Écritures utilisent souvent la couleur blanche pour symboliser la justice (Révélation 3:4 ; 7:9, 13, 14).

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, n°3, 2017, page 4 + Cover - (ou en ligne)