Que symbolisent le feu, la fumée et le soufre ? (Apo. 9:17)


fire


Et ainsi je vis les chevaux dans la vision, et ceux qui les montaient, ayant des cuirasses couleur de feu, d'hyacinthe, et de soufre. Les têtes des chevaux étaient comme des têtes de lions; et de leurs bouches il sortait du feu, de la fumée, et du soufre.

Apocalypse 9:17 - Louis Segond

 

 

⚪ Le feu, la fumée et le soufre symbolisent : les sermons protestants parlant de l'enfer

 

Apoc. 9:17 [...]
Et de leurs bouches il sortait du feu, de la fumée et du soufre. - De leurs bouches sortaient des sermons embrasés par toutes les flammes de l'enfer et obscurcis par la fumée de la confusion des doctrines (voir Apoc. 9:18) ; le soufre était l'accompagnement obligatoire du feu infernal.
18. - La troisième partie des hommes fut tuée par ces trois fléaux, par le feu, par la fumée et par le soufre qui sortaient de leurs bouches. - C'est bien par ces fléaux que le tiers du monde chrétien formé par les protestants fut tué spirituellement, privé de sa raison, de sa dignité chrétienne, de sa virilité religieuse ; les sermons plein de feu y contribuèrent beaucoup. Quant à la fumée des confusions doctrinales et des erreurs religieuses, son influence est considérable sur la mentalité générale des peuples de la chrétienté ; la guerre actuelle indique aujourd'hui le niveau de la mentalité du monde chrétien. Ce dernier se ressent fortement des flammes empoisonnées du soufre qu'il a absorbées dans les églises avec la doctrine des tourments éternels qui a desséché le coeur des humains. Le soufre enflammé est répandu surtout dans les tournées d'évangélisation et de réveil qui viennent secouer la torpeur d'une ville ou d'une contrée en l'incendiant de toutes les flammes de l'enfer qui sortent de la bouche des orateurs.
19. - Car le pouvoir des chevaux est dans leurs bouches. - Cela n'est que trop vrai, ce pouvoir vient de leur propre bouche, de leur propre fond et non des Ecritures.

Source : 🇫🇷 1917 - Le Mystère Accompli, page 186, page 187 + Cover

Voici la version américaine :

Rev. 9:17 [...]
And out of their mouths Issued Are.Sermons full of hell-fire.
And smoke. — See Rev. 9:18.
And brimstone. — O yes, surely; plenty of brimstone, to go with the hell-fire.
9:18. By these [three] PLAGUES was the third part of men.The Protestant third of Christendom.
Killed. — Deprived of reason, manhood and dignity.
By the fire.The sermons full of hell-fire.
And [by] the smoke. — Smoke Is a symbol of confusion. [...]
And [by] the brimstone. — Yes, indeed; plenty of brimstone.
Which Issued out of their mouths. — Especially when as evangelist firm Is in town looking for shekels.
9:19. For [their power] THE POWER OP THE HORSES Is In their mouth. — Assuredly, assuredly; it certainly is not in the Scriptures.

Source : 🇺🇸 1917 - Studies in the Scriptures, Vol 7, The finished mystery, page 165, page 166 + Cover

 

⚫ Le feu, la fumée et le soufre symbolisent : le message du Seigneur

 

Par les trois agents de destruction: "le feu, la fumée et le soufre" , beaucoup ont été anéantis; autrement dit, leur influence et leurs actions mensongères ont été réduites à néant. Le message du Seigneur, présenté sous la forme de la brochure "Liberté pour le peuple", atteignit aussi bien les puissances gouvernementales que le peuple. Ce n'était point là le message d'un homme, mais bien le message de Dieu, provenant de sa Parole même et il y est question de la destruction, qu'il accomplira des systèmes de mensonge. "Le souffle de l'Eternel est comme un torrent de soufre qui l'embrase. Quant à Tophet [qui est la vallée de Hinnom], elle est déjà préparée; et même, elle est apprêtée pour le roi [les puissances directrices du monde]; il l'a faite profonde et large; son bûcher, c'est du feu et il s'y trouve beaucoup de bois" - Esaïe 30:33.
Et voici ce qu'accomplira le Seigneur, quand il arrivera dans son temple, pour y rendre le jugement suprême: "L'Eternel est dans le palais de sa sainteté, l'Eternel a son trône dans les cieux; ses yeux contemplent et ses paupières sondent les fils des hommes... Il fera pleuvoir sur les méchants des pièges, du feu et du soufre; et un horrible vent de tempête sera la portion de leur breuvage." (Psaume 11:4-6) Ce message, émis par la bouche humaine, jeté dans des millions de mains et laissé derrière ces hommes afin qu'ils le méditent, provoqua en eux une sensation cuisante, comme après la morsure d'un serpent. Or, Dieu dit: "Voici, je vais envoyer contre vous des serpents... qu'il sera impossible de charmer, et ils vous mordront, a dit l'Eternel" (Jérémie 8:17), et cette prophétie s'est réalisée.

Source : 🇫🇷 1930 - Lumière, vol 1, page 187, page 188 + Cover

Voici la version américaine :

By the three destructive agencies, 'fire, smoke and brimstone,' many were killed; that is to say, their influence and power to deceive the people was rendered nil. The message of the Lord, following in printed form in the Freedom booklet, went both to the governing powers and to the people. It was not man's message, but God's message taken from his Word, and tells of his destruction of the unrighteous systerns. "The breath of the Lord, like a stream of brimstone, doth kindle it. For Tophet [which is the valley of Hinnom] is ordained of old; yea, for the king [worldly ruling powers] it is prepared: he hath made it deep, and large; the pile thereof is fire and much wood."-Isa. 30; 33.
This work the Lord does when he comes to his temple for judgment; "The Lord is in his holy temple, the Lord's throne is in heaven: his eyes behold, his eyelids try, the children of men. Upon the wicked he shall rain snares, fire and brimstone, and an horrible tempest: this shall be the portion of their cup. II (Ps, 11; 4, 6) That message, spoken by word of mouth, and then thrust into the hands of millions of people, and left behind for them to chew on, left a smarting sensation like the sting of a serpent. God had said: "Behold, I will send serpents, ... which will not be charmed, and they shall bite you, saith the Lord" (Jer. 8:17), and this prophecy was fulfilled.

Source : 🇺🇸 1930 - Light, Vol 1, page 167, page 168 + Cover

On notera une 2e contradiction dans cette page :

1) : Ce pouvoir vient de leur propre bouche, de leur propre fond et non des Ecritures.
2) : Ce n'était point là le message d'un homme, mais bien le message de Dieu, provenant de sa Parole même