Que symbolise Lazare et l'homme riche ?

 


⚪ L'homme riche = peuple juif + Lazare = hommes craignant Dieu parmi les autres nations
⚫ L'homme riche = pharisiens et conducteurs religieux actuels + Lazare = pauvres (spirituellement) Juifs, gentils et chrétiens d'aujourd'hui
⚫ L'homme riche = les membres du clergé juif + Lazare = le commun peuple juif
⚫ L'homme riche = les chefs religieux juifs de l'époque + Lazare = les gens du commun peuple qui acceptèrent Jésus-Christ


 

 

⚪ L'homme riche = peuple juif
Lazare = hommes craignant Dieu parmi les autres nations

 

L'homme riche représente le peuple juif qui, au temps de la parabole, "vivait somptueusement" comme le peuple de la promesse et qui recevait les bienfaits spéciaux de Dieu [...] Le pauvre Lazare représente les hommes craignant Dieu parmi les autres nations exclues, jusqu'à la fin de l'âge judaïque, des bénédictions réservées spécialement à Israël... "L'homme riche" (la nation juive) mourut, cessa d'exister comme nation et comme représentant, [...] La classe de l'"homme riche" fut dépouillée des bienfaits dont elle avait été l'objet et jetée dans la détresse [...] La classe du pauvre Lazare meurt aussi, ou cesse d'éxister dans sa condition première et est agréée par Dieu qui la met au bénéfice de ses bienfaits...

Source : 🇫🇷 Le Phare de la tour de sion 1904, page 4

 

⚫ L'homme riche = pharisiens et conducteurs religieux actuels
Lazare = pauvres (spirituellement) Juifs, gentils et chrétiens d'aujourd'hui

 

Quand Jésus donna cette parabole, des membres de la secte rigide des pharisiens l'écoutaient, et cela était sans doute un avertissement les concernant. "Or les pharisiens, qui aimaient l'argent, écoutaient toutes ces choses, et ils commencèrent à se moquer de lui" [...] Dans l'application finale de la parabole à notre époque, il représente une classe semblable, la contrepartie de celle qui existait du temps de Jésus. Jésus parlait en partie à l'adresse des pharisiens qui étaient parmi les auditeurs, et qui aimaient l'argent. Ainsi, les faits et les Ecritures indiquent que l'homme riche représente une classe de conducteurs religieux qui sont riches en privilèges et en occasions spirituelles et qui se conduisent comme le fit l'homme riche [...] Ainsi ici déjà, l'homme riche est identifié comme représentant les pharisiens hypocrites, les scribes et les principaux prêtres, qui comprenaient les sadducéens; et ceux-ci constituaient le clergé juif ou les conducteurs religieux.

Source : 🇫🇷 La Tour de garde, 15 Juin 1951 page 181 + Cover

Sans aucun doute, l'"homme riche" représente un groupe égoïste de partisans de la religion aussi bien de cette époque que de la nôtre. Bien qu'approvisionnés par une table somptueuse de nourriture spirituelle, ils n'en laissent tomber ou n'en jettent que très peu pour le profit des pauvres. De 1881 à 1939, on a enseigné que l'homme riche représentait la nation juive dans son ensemble et que le mendiant représentait les gentils ou toutes les nations en dehors d'Israël. Mais Jésus donna au mendiant le nom de Lazare, qui était un nom juif, indiquant par là qu'il était un Juif et non un gentil... Le mendiant Lazare représente donc les pauvres parmi les Juifs de ce temps-là et ceux dans la chrétienté d'aujourd'hui. Le clergé et les conducteurs religieux leur refusent la nourriture spirituelle convenable, les privilèges et les égards auxquels ils ont droit selon la volonté et les commandements de Dieu. Au temps de Jésus, la classe de l'"homme riche" comprenait les pharisiens, et ceux-ci traitaient le commun peuple avec un mépris souverain.

Source : 🇫🇷 La Tour de garde, 15 Juin 1951 page 183 + Cover

Devant l'absurdité de son enseignement, l'organisation des Témoins de Jéhovah a été obligé de reconnaître avoir enseigné une fausse doctrine pendant 58 ans !

imaginez le nombre de personnes décédées pendant ces 58 ans, qui ont pris cette enseignement comme parole d'évangile ?

Combien ont haïent les Juifs à cause de tels propos ?

Nous voyons que, pour commencer, le mendiant Lazare représentait le reste des Juifs naturels qui exerçaient la foi en Dieu, acceptant le message de son serviteur Jean-Baptiste et de son Fils Jésus-Christ ... Ainsi la classe de Lazare en vint à comprendre les samaritains et les gentils, à commencer par le centurion italien romain, Corneille. Ceux-là furent donc transférés du pauvre état de mendiant dans ce monde à celui qui consiste à se trouver dans le sein de la faveur divine. ... C'est pourquoi, lorsque Jésus s'émerveilla de la foi du centurion gentil, et lorsqu'il prédit que beaucoup de personnes des nations non-juives viendraient de l'orient et de l'occident et s'allongeraient avec Abraham, Isaac et Jacob dans le royaume céleste, il voulait dire que beaucoup de gentils exerceraient la foi lorsque l'évangile du Royaume serait prêché à toutes les nations. En raison de leur foi dans le message de Dieu au sujet de son Christ, ils seraient transférés d'une misérable condition d'éloignement de Dieu et d'inanition spirituelle et seraient portés, comme Lazare dans le sein d'Abraham, c'est-à-dire qu'ils seraient reçus dans la faveur de Jéhovah Dieu...

Source : 🇫🇷 La Tour de garde, 15 Juin 1951, page 187, page 188 + Cover

Notons qu'ici le sein d'Abraham signifie la faveur divine

 

⚫ L'homme riche = les membres du clergé juif
Lazare = le commun peuple juif

 

SIGNIFISATION DE L'ILLUSTRATION
Puisque les paroles de Jésus concernant l'homme riche et Lazare sont de toute évidence une illustration, qu'illustrent-elles et quelle est sa signification ?... L'homme riche dépeint pertinemment les membres du clergé juif richement pourvus en nourriture spirituelle... Le pauvre Lazare, dont le nom signifie "Dieu aide", représente bien le commun peuple juif, les gens méprisés par le clergé, spirituellement malades parce que négligés, affamés et assoiffés de justice...

Source : 🇫🇷 La Tour de garde, 15 Juin 1954 page 191 + Cover

 

⚫ L'homme riche = les chefs religieux juifs de l'époque
Lazare = les gens du commun peuple qui acceptèrent Jésus-Christ

 

l'homme riche représente les chefs religieux juifs de l'époque, tandis que Lazare représente les gens du commun peuple qui acceptèrent Jésus-Christ.

Source : 🇫🇷 La Tour de garde, 1 Février 1977 page 75 + Cover