Sodome
et  
Gomorrhe

 

Résurrection 1886 ↔ 1921
Non Résurrection 1952 ↔ 1964
Résurrection 1965 ↔ 1966
Non Résurrection 1966 ↔ 1972
Résurrection 1973 ↔ 1987
Non Résurrection 1988 ↔ aujourd'hui

 

⚪ Résurrection

 

[...] de plus Dieu parle d'autres nations qu'il nomme et dont il promet la restauration. Comme forte preuve à l'appui, nous mentionnons les Sodomites. Si nous trouvons le rétablissement des Sodomites clairement enseigné, nous pouvons nous réjouir, à coup sûr, de la vérité de cette glorieuse doctrine du rétablissement de tout le genre humain... pourquoi les Sodomites n'auraient-ils pas, eux aussi, une occasion d'atteindre la perfection et la vie éternelle... notre Seigneur nous apprend que les Sodomites n'avaient pas encore eu une pleine occasion de salut; mais il la leur garantit... pourquoi les Sodomites ne devraient-ils pas eux aussi être bénis parmis "toutes les familles de la terre?"Assurément ils le seront. Et n'oublions pas que, comme Dieu "fit pleuvoir du ciel du feu et du soufre, qui les fit périr", plusieurs siècles avant le temps de Jésus, lorsqu'il est parlé de leur rétablissement, cela implique en même temps leur résurrection, leur venue hors de la tombe.

Source : 🇫🇷 1886 - Le Divin plan des âges, page 114, page 115 + cover

Au "temps convenable" les Sodomites seront réveillés de la mort et amenés à la connaissance de la vérité et seront bénis ensemble avec tous les autres peuples, par la "semence" promise. Alors ils seront mis à l'épreuve pour la vie éternelle... le Seigneur dit : "Quand je ramènerai leurs captifs, savoir, les captifs de Sodome et des villes de son ressort, les captifs de Samarie et des villes de son ressort, je ramènerai aussi les captifs de ta captivité parmi elles." La captivité dont il est question ici, ne peut être que la captivité de la mort; car les peuples mentionnés, en particulier les Sodomites, étaient déjà tous mort alors. Tous sont captifs dans la mort et Christ vient pour ouvrir les portes de la fosse et pour mettre en liberté les captifs.

Source : 🇫🇷 1886 - Le Divin plan des âges, page 116, page 117 + cover

Comme une illustartion puissante, nous mentionnons les Sodomites. Si nous trouvons la restauration des Sodomites clairement enseignée, nous pouvons nous réjouir, à coup sûr, de la vérité de cette glorieuse doctrine du rétablissement de tout le genre humain, exprimée par la bouche de tous les saints prophètes... les Sodomites ne furent néanmoins pas de si grands pécheurs à ses yeux, que ne l'étaient les Juifs qui avaient plus de connaissance... Par là notre Seigneur nous fait entendre que les Sodomites n'avaient pas encore eu une pleine occasion de salut; mais il la leur garantit... pourquoi les Sodomites ne devraient-ils pas eux aussi être bénis parmi "toutes les familles de la terre ?" Assurément ils le seront. Et n'oublions pas que, comme Dieu "fit pleuvoir du ciel du feu et du soufre, qui les fit tous périr" plusieurs siècles avant le temps de Jésus, lorsqu'il, est parlé de leur rétablissement, cela implique en même temps leur résurrection, leur venue hors du sépulcre (Esaïe 35:10). Au "temps voulu" les Sodomites seront, réveillés de la mort et amenés à la connaissance de la vérité et seront bénis...

Source : 🇫🇷 Le Phare de la Tour de Sion, Juin 1903, page 5

Plus supportable pour Sodome

l'Eternel nous entretient particulièrement au sujet des Sodomites... il sera ému de compassion envers les gens de Sodome, les restaurera dans la vie, dans leur premier état

Source : 🇫🇷 Le Phare de la Tour de Sion, Mai 1904, page 39

Dieu jugea bon de détruire les Sodomites; cependant notre Seigneur dit qu'ils se seraient repentis par une prédication comme celle qui avait été faite à Capernaüm,... sa volonté est que tous viennent à la connaissance de la vérité, les prisonniers de la mort, les Sodomites, seront ramenés à leur "premier état"... La déclaration du Seigneur que le jour du jugement sera plus supportable pour Sodome que pour quelques-uns qui l'ont entendu et l'ont rejeté, implique que ce temps sera supportable pour tous... Il aurait été difficile de prédire d'une manière plus claire et plus positive le rétablissement des Sodomites qu'elle ne l'est dans ce chapitre. Et en choisissant ainsi un exemple de clémence extrême, le but du Seigneur a évidemment été de nous monter que son sacrifice est indubitablement une "rançon pour tous".

Source : 🇫🇷 Le Phare de la Tour de Sion, Avril 1905, page 127

[...] le paradis perdu sera retrouvé. C'est pourquoi, lorsque ceux qui dorment reviendront dans ce monde purifié, illuminé, ils seront confus et gênés, leur triste passé étant connu de tous, notre imagination conçoit aisément qu'ils seront réveillés pour la honte, pour rougir de leurs mauvaises actions.
Représentons-nous le cruel Néron, ce type accompli de toutes les scélératesses, et le pape Alexandre VI, ou aussi les dépravés Sodomites, moins mauvais encore, d'après le Seigneur, que certains pharisiens... Les hommes de bonne volonté parmis ces derniers feront de rapides progrès, ils s'éléveront progressivement, se dégagent chemin faisant des liens du péché et de la mort; la honte et le mépris cesseront en proportion de leur élévation, les sentiments hostiles chez les autres disparaîtront pour faire place à une vive sympathie admirative. Réjouissons-nous de ce que, grâce aux sublimes dispensations promises, chaque membre de l'humanité déchue a en perspective l'occasion la plus favorable possible pour se soustraire au châtiment encouru par le péché et pour retourner à la perfection primitive, à l'image et à la ressemblance de Dieu.

Source : 🇫🇷 Le Phare de la Tour de Sion, Juin 1907, page 48

Sodome et Gomorrhe au jour du jugement

..., nous citons les paroles de Jésus par rapport à ces Sodomites mêmes qui furent détruits: Il dit qu'au jour du jugement (pendant l'âge du Millénium) quand tout le monde sera mis à l'épreuve,ceux de Sodome et Gomorrhe ressusciteront supérieurs à certains Juifs et condamneront par le contraste les gens de Capernaum, Bethsaïda et Chorazin; car, dit le Seigneur, si les miracles, qui ont été faits au milieu d'eux par lui et les apôtres, eussent été faits dans Sodome et Gomorrhe, il y a longtemps qu'elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre. C'est pourquoi, dit-il, au jour du jugement [du Royaume Millénaire] Sodome et Gomorrhe seront traitées moins rigoureusement que Capernaum, Bethsaïda et Chorazin. - Matth. 11:20-24, Luc 10:12-15.
La question n'est donc pas de savoir jusqu'à quel point le sort des uns et des autres sera tolérable, mais tout le contraire. Le sort sera supportable pour Capernaum, Bethsaïda et Chorazin, mais plus tolérable encore pour Sodome. Voilà l'interprétation des paroles du Seigneur, toute autre serait violenter les Ecritures...

Source : 🇫🇷 Le Phare de la Tour de Sion, Décembre 1908, page 191

... petit à petit ceux du monde qui survivront et ceux même qui sont mort, au fur et à mesure de leur réveil, même les méchants Sodomites et Amalécites, bénéficieront des immenses bienfaits et bontés du Dieu d'amour.
Nous lisons au sujet des Sodomites : Je ramènerai leurs captifs, les captifs de Sodome et de ses filles, les captifs de Samarie et de ses filles, et tes captifs parmi les leurs, afin que tu portes ton opprobre et que tu sois confuse de tout ce que tu as fait pour les consoler. Ta soeur Sodome et ses filles reviendront à leur premier état, Samarie et ses filles reviendront à leur premier état et toi et tes filles vous reviendrez à votre premier état (dans la grande oeuvre de restauration messianique)." Cramp. - Ez. 16:53-55.

Que faut-il de plus clair ?

L'apôtre Pierre en parlant des temps de rafraîchissement de toutes choses, au second avènement de Christ (Actes 3:19-21) est d'accord avec cette déclaration particulière du retours à leur premier état des Israëlites, des Sodomites, des Samaritains [et sans doute aussi des Amalécites et des Cananéens]... alors les faveurs divines retourneraient envers les Juifs et plus loin, selon les Ecritures, envers les Sodomites, les Samaritains et envers toutes les nations, les Amalécites y compris.
Comme autre preuve biblique à l'appui de ce que nous avançons, nous citons...

Source : 🇫🇷 Le Phare de la Tour de Sion, Décembre 1908, page 192

La Bible fait voir que tous humains vont dans le Shéol ou hadès, dans le sépulcre; là, ils y dorment du sommeil dont parle spécialement l'apôtre Paul et c'est la voix du Fils de l'homme qui les réveillera, qui les fera sortir du sépulcre (Jean 5:25-28) et non d'ailleurs. La Parole montre aussi que des villes entières sont descendues dans le hadès ou enfer (Chorazin, Capernaüm, Bethsaïda, Tyr, Sodome, Gomorrhe, etc.), c'est-à-dire dans la destruction, dans l'oubli, dans la mort. La Parole montre que les habitants de Sodome, de Samarie et de partout ailleurs sortiront du shéol, de l'enfer, ou du sépulcre (Ez. 16:53-61). Notre Seigneur déclare d'ailleurs qu'au jour du jugement, c'est-à-dire pendant son règne millénaire, les villes ou plutôt les habitants de Chorazin, Capernaüm, Bethsaïda, Tyr, Sidon et Sodome viendront pour être jugés, pour être soumis aux épreuves du jugement millénaire ou rétablissement de toutes choses qui apportera à l'humanité les bénédictions promises à Abraham pour toutes les familles de la terre. "

Source : 🇫🇷 1917 - Le Mystère Accompli, page 130, page 131

Une comparaison de Gen. 19:28 avec Jude 7 est instructive et nous montre comment il faut comprendre le feu éternel qui détruisit les deux villes littérales de Sodome et Gomorrhe; ce feu fut éternel tant qu'il y eut quelque chose à consumer, mais nous savons que depuis longtemps ce feu et sa fumée littérale ont disparu; par contre, la fumée symbolique ou souvenir de ce châtiment durera longtemps encore. Quant aux habitants de ces villes, ils ne sont pas encore sortis des sépulcres (ou de l'oubli) à la voix du Fils de l'homme. Ce dernier a d'ailleurs pris soin de nous dire qu'à son époque, ces villes n'avaient pas encore été jugées et par conséquent pas condamnées aux tourments éternels ou à autre chose, sinon à la destruction qui survint aux jours d'Abraham et qui subsistera éternellement jusqu'au jour de la résurrection ou du jugement millénaire qui verra renaître ces villes de leurs cendres; elle seront même mieux traitées, nous dit le Seigneur, que Chorazin, capernaüm et Bethsaïda. - Matth. 11:23; Ezéch. 16:53, 55.

Source : 🇫🇷 1917 - Le Mystère Accompli, page 258 + page 259

Jésus déclara que "tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait la mal ressusciteront pour le jugement" (Jean 5:28,29). L'expression ceux qui auront fait le mal" se rapporte à la race humaine entière, à l'exeption de l'Eglise. Les hommes sont nés méchants et pécheurs (Romains 5:12). Ils reviendront pour le jugement, pour une épreuve, c'est-à-dire qu'ils auront l'occasion de montrer s'ils sont dignes d'avoir la vie; et c'est de ce temps d'épreuve que parle l'apôtre (actes 17:31). "Il y aura une résurrection des justes et des injustes" - Actes 24:15.
...
Les habitants de Sodome et de Gomorrhe furent détruits par le feu. Cela ne veut cependant pas dire qu'ils allèrent dans une torture éternelle, comme on nous l'avait enseigné jusqu'ici. Au contraire, Dieu explique clairement qu'ils seront rétablis à leur état primitif, c'est-à-dire comme êtres humains sur la terre, afin qu'ils soient soumis à l'épreuve et qu'ils montrent s'ils sont dignes de recevoir la vie.

Source : 🇫🇷 1921 - La harpe de Dieu, page 306, page 307 + cover

 

⚫ Non résurrection

 

Aux jours de Jésus, c'était un temps de jugement, et le Christ avertit certaines villes qu'elles subiraient un sort semblable à celui de Sodome et Gomorrhe, et il jugea certains scribes et pharisiens dignes de la destruction éternelle qu'est-ce la géhenne... à Armaguédon il en sera comme "du temps de Noé" quand "le déluge vint, et les fit tous périr", et qu'il en sera comme "du temps de Lot" quand il s'enfuit de Sodome et qu' "une pluie de feu et de soufre tomba du ciel, et les fit tous périr". Tous les cas étant semblables, si l'on peut montrer que ceux qui périrent dans un cas n'auront pas une "résurrection pour le jugement", il s'ensuit que ceux qui furent détruits dans les deux autres cas seront également condamnés... Ceux qui périerent lors du déluge et de la pluie de feu sur Sodome et Gomorrhe ne mourrurent pas par suite du péché hérité d'Adam, mais ils furent condamnés parce qu'ils ne tinrent pas compte de l'avertissement de Jéhovah et furent exécutés par lui. Ils devinrent des exemples d'un châtiment éternel par Dieu,..Oui mais, dira-t-on, n'oubliez-vous pas les paroles suivantes que Jésus adressa aux villes juives rebelles: "Le sort du pays de Sodome sera plus supportable au jour du jugement que le tien" ? Ne signifient-elles pas qu'au moins certains de ceux qui périrent lors de la destruction de Sodome seront ressuscités et pourront subir avec succès un jour de jugement futur ? Nous répondons... C'est là une manière de s'exprimer commune aux temps bibliques. Elle est employée pour souligner l'impossibilité d'une chose... Sodome et Gomorrhe ne purent supporter le jugement. Ces villes ne renfermaient même pas dix justes... Les Juifs savaient que le sort de Sodome était définitif, aussi quand Jésus leur dit que le jugement serait plus supportable pour ces humains condamnés que pour ces villes juives, saisirent-ils très bien ce qu'il voulait dire.

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 1er Février 1952, page 47, page 48 + cover

Les anciennes destructions des contemporains de Noé et des habitants de Sodome et de Gomorrhe doivent être tout aussi définitives, autrement comment pourraient-elles être un exemple... nous avons déjà vu que ceux qui furent détruits par Dieu à sodome et à Gomorrhe sont éternellement "retranchés". C'est ce que confirme le verset 7 de l'épître de Jude qui dit que ces villes "nous sont données comme exemple et comme avertissement subissant la peine légale d'un feu éternel". Le "feu éternel" symbolise la même chose que la géhenne, à savoir la seconde mort. La destruction de Sodome et Gomorrhe doit être définitive, autrement Jude ne s'en serait pas servi comme exemple du sort des corrupteurs " auxquels l'obscurité des ténèbres est réservé pour l'éternité. (Jude 13.) Selon Jude 7, ces anciennes villes ont eu leur jugement au temps de leur destruction puisque l'on parle d'elles comme ayant déjà subi l'exécution d'un jugement, "la peine légale d'un feu éternel". Même en tordant les Ecritures, on ne peut faire dire à ce verset qu'il y aura une résurrection future pour ceux que le Seigneur fit périr. Aucun reste ne fut sauvé de ces villes, Lot et ses filles étant étrangers et non des indigènes.
Si ceux que le Seigneur fit périr à sodome n'ont pas de résurrection, ceux qui périront de ses mains à harmaguédon n'en auront pas non plus, car le premier événement préfigure le dernier. Aussi, s'efforçant de prouver que ceux qui seront tués à Harmaguédon ne resteront pas tous dans la mort, certains cherchent-ils à montrer que les Sodomites détruits par le feu reviendront à la résurrection. Ils citent à cet effet Ezéchiel 16:53-55... Le contexte révèle que l'on parle ici de la restauration après la captivité et non de la résurrection dans le millénaire

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 1er Octobre 1952, page 292, page 293 + cover

Mais il n'en est pas ainsi de ceux que le seigneur a tué au déluge, dans la pluie de feu sur Sodome, lors de l'exécution des jugements en l'an 70 et de ceux qu'il tuera pendant Harmaguédon. D'autres qui ne seront pas tués par Jéhovah peuvent mourir pendant Harmaguédon tels que certains membres de son peuple dont l'organisame ne sera peut-être pas capable de supporter l'épreuve; mais la grande majorité des morts seront "ceux que tuera l'Eternel" il seront étendus comme du fumier sur la terre. ils resteront pour toujours dans la mort.

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 1er Octobre 1952, page 301 + cover

Les instructions que Jésus donna à ses disciples donnent plus de poid à la vérité selon laquelle la rançon ne s'appliquerait pas à tous les hommes individuellement, car il dit: " Lorsqu'on ne vous recevra pas et qu'on n'écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds. Je vous le dis en vérité: au jour du jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins rigoureusement que cette ville-là. " (Mat. 10:14-15). Il montrait nettement que la rançon était absolument impossible pour ces incrédules ou ces méchants volontaires, parce que Sodome et Gomorrhe étaient irrévocablement condamnées et détruites, sans délivrance possible.

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 1er Juin 1954, page 168 + cover

Il fut dit à Lot, avant de fuir, de donner l'avertissement à sa parenté... il courut chez ses gendres... Ils pensaient que Lot plaisantait... ses gendres s'abandonnèrent ainsi à la destinée qu'ils avaient choisie, celle de l'anéantissement éternel... Tel fut le sort de tous ceux qui ne s'enfuirent pas de Sodome, qu'ils subirent les conséquences, l'anéantissement éternel, parce que c'était un jour de jugement. Sodome et Gomorrhe, rapporte l'écrivain biblique Jude, " sont données en exemple, subissant la peine d'un feu éternel "... Ceux-ci subiront le châtiment de la destruction éternelle. Ainsi, ceux qui meurent à Harmaguédon subiront le même châtiment que les gens de Sodome; c'est-à-dire qu'ils n'auront pas de "résurrection de jugement" pendant le jour millénaire de jugement, mais qu'ils resteront mort éternellement... Au jour de Lot, certains des habitants de Sodome pensaient que le jour de leur jugement était une plaisanterie. cela les faisait rire, mais leurs rires cessèrent bientôt quand vint leur anéantissement éternel

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 15 Août 1955, page 244, page 245 + cover

La Bible prouve de la genèse à l'apocalypse que certains n'obtiendront pas le salut... Il nous est dit de Sodome et de Gomorrhe qu'elles "sont données en exemple, subissant" un châtiment judiciaire éternel... Rien n'est dit au sujet d'une rédemption ou résurrection de cette seconde mort... Il est dit des "boucs" qu'ils s'en vont "au retranchement éternel". D'après le dictionnaire, détruire signifie réduire à néant, faire cesser l'existence de, et destruction signifie extinction, extirpation, anéantissement.

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 1er Mai 1956, page 143 + cover

Pierre comprend Sodome et Gomorrhe dans la citation précédente, nous savons que ceux qui périrent par le jugement ardent de Jéhovah au jour de Lot eurent aussi leur destinée éternelle scellée..

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 1er Avril 1957, page 108 + cover

LES JUGEMENTS DIVINS SONT DEFINITIFS
Puisque le Juge suprême ne commet jamais d'erreur, il n'est pas nécessaire qu'il reconsidère un jugement qu'il a rendu. Ses jugements sont définitifs. Cela signifie que les hommes qui périrent dans le déjuge du jour de Noé ne ressusciteront pas pour subir une nouvelle épreuve. il en est de même pour les gens de Sodome et de Gommorrhe ainsi que pour Adam et Eve. Tous eurent leur jour de jugement et furent condamnés à l'anéantissement par le grand Juge de l'univers. Ils ne retrouverons jamais une existence consciente... L'infaillible jugement de Jéhovah Dieu à l'égard des injustes de l'actuelle période de jugement sera tout aussi définitif qu'il le fut pour ceux qu'il condamna à mort dans les périodes de jugement du passé. Ils ne comparaîtront pas devant lui après la mort pour être jugés à nouveau.

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 15 Février 1961, page 61 + cover

Le tourment et le manque de repos de ceux qui adorent les faux dieux se poursuivront sans interruption jusqu'à ce que ces idolâtres subissent le même sort que Sodome et Gomorrhe, et la fumée ou preuve de cette destruction totale précédée de tourments ininterrompus, montera aux siècles des siècles... si nous désirons échapper aux tourments du feu et du soufre qui aboutissent à la destruction éternelle, alors nous devons nous convertir au culte de Dieu le Créateur.

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 15 Janvier 1964, page 51 + cover

 

⚪ Résurrection

 

Lisez Matthieu 11:20-24 et vous verrez ce que Jésus déclara concernant les conséquences de la ligne de conduite de chacun. Il affirma qu'à la résurrection les habitants de Tyr, de Sidon et de Sodome, qui n'eurent jamais l'occasion d'entendre la prédication de Jésus, seront en bien meilleure posture que ceux de Chorazin, de Bethsaïda et de Capernaüm, où Jésus avait prêché... il affirma: "Ce sera plus supportable pour la terre de Sodome au Jour du Jugement que pour toi"... d'après ces déclarations de Jésus, il semble que les habitants de Tyr, de Sidon et de Sodome se repentiront et rempliront les conditions pour obtenir la vie plus facilement que les Juifs qui furent les témoins des oeuvres puissantes que Jésus effectua dans leurs villes.

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 1er Mai 1965, page 282 + cover

Ces nouveaux baptisés voulaient prêcher à l'exemple de Jésus. Aussi se sont-ils repentis et ont-ils tournés le dos à leurs pratiques impies. Ils ne désirent pas ressembler aux habitants de Chorazin, de Bethsaïda et de capernaüm, qui auront plus de mal à se réformer après leur résurrection que les habitants de Sodome et de Gomorrhe.

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 1er Mai 1965, page 283 + cover

Qu'en est-il des habitants de l'antique ville de Sodome, dont l'existence fut abrégée par le feu et le soufre que Dieu fit pleuvoir du ciel sur cette ville et sur Gomorrhe et d'autres cités de la région ? Peut-on dire que le Jour de Jugement sera insupportable pour Sodome et, à plus forte raison, pour la ville de Capernaüm, et que, par suite, les habitants de cette ville ne seront pas ressuscités, pas plus que ceux de Sodome ? Non ! Un tel raisonnement serait erroné... Jésus montra que Sodome, quoique inique, n'était pas arrivée à l'état où tout repentir était impossible. C'est pourquoi il affirma que si les oeuvres puissantes qu'il avait opérées à Capernaüm avaient eu lieu à Sodome, "elle subsisterait encore aujourd'hui", c'est-à-dire à l'époque de Jésus... Mais si Sodome avait eu les mêmes occasions que Capernaüm, elle aurait compté au moins dix justes et son existence aurait été prolongée de plus de dix-neuf cent ans, jusqu'au temps de Jésus, et même au-delà. Par conséquent, tout espoir n'est pas perdu de guérir spirituellement les habitants de Sodome.

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 1er Juillet 1965, page 394, page 395 + cover

Parlant de la résurrection d'un grand nombre de morts, Jésus a dit: " L'heure vient où tous ceux qui sont dans les tombes commémoratives entendront sa voix et en sortiront,... ceux qui ont pratiqué des choses viles pour une résurrection de Jugement "... Il nous apprend que même les habitants de villes méchantes comme Sodome et Gomorrhe, Tyr et Sidon, Ninive et les villes juives qui n'aimaient pas la prédication de Jésus, à savoir Chorazin, Bethsaïda et Capernaüm, reviendront pour le grand jour du jugement

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 1er Aout 1965, page 471 + cover

Questions de lecteurs
Puisque Jude 7 montre que Sodome er Gomorrhe sont devenues un "exemple d'avertissement en subissant le châtiment judiciaire d'un feu éternel", ce fait n'indique-t-il pas que les habitants de ces villes sont indignes d'une résurrection ?
Si nous nous bornions à la lecture de ce texte biblique, sans prendre en considération ce que dit le reste de la Bible sur cette question, nous pourrions aboutir à cette conclusion. mais d'autres passages des Ecritures présentent des faits supplémentaires dont il faut tenir compte si nous voulons tirer la bonne conclusion... Pour que le jugement soit "plus supportable pour la terre de Sodome et de Gomorrhe" que pour d'autres, il serait nécessaire que les anciens habitants de ce pays fussent présents au Jour du jugement. Ce n'est pas le pays au sens littéral, le sol, qui sera jugé. D'après le chapitre 20 de la Révélation, ce seront des personnes ressuscitées d'entre les morts qui se tiendront "devant le trône". Ces ressuscités seront soumis au jugement, non pas en tant que groupes, en tant qu'anciens habitants de certains pays, mais "individuellement selon les oeuvres" pendant la période du jugement. Manifestement, les habitants de ce pays seront ressuscités. - Rév. 20:12-13.
   Qui donc subit "le châtiment judiciaire d'un feu éternel" ? Bien que les habitants de ces villes eussent péri, il est manifeste que ce sont les villes elles-mêmes, et non pas les habitants, qui subirent la destruction éternelle.

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 1er Juillet 1966, page 415, page 416 + cover

 

⚫ Non résurrection

 

en détruisant Sodome et Gomorrhe pour les châtier, Dieu laissa "aux impies un exemple de choses à venir" (II Pierre 2:4-6.) L'apôtre montrait donc par, des exemples, que Dieu punit les impies de leur conduite coupable. il ne discutait pas les perspectives de la résurrection. Pareillement, Jésus comme nous le voyons dans Luc 17:26-30, prit les hommes qui furent anéantis par le déluge et ceux qui périrent lors de la destruction de Sodome, comme un exemple... Il en serait "tout comme il arriva aux jours de Noé" et "tout comme il arriva aux jours de Lot". Pour conclure, Jésus déclara... Jésus se servit de la même comparaison dans Matthieu 24:37-39, bien que, dans ce passage, il ne parlât que de l'époque de Noé. Ni dans l'un ni dans l'autre de ces textes bibliques, il ne discutait de la question de savoir si ces gens seraient ressuscités... l'apôtre Pierre attirait l'attention sur la destruction qui aurait lieu au temps de la seconde présence du Christ. Il dit: "Le monde [la société humaine en dehors de l'arche de Noé] de ce temps-là subit la destruction quand il fut inondé d'eau... Notez qu'il est dit que le monde antédiluvien "subit la destruction". Que faut-il entendre par là ? La Bible dit-elle, ailleurs, que ceux qui périrent dans le déluge recevront une résurrection ? Dit-elle qu'ils seront présents au Jour du jugement ? Non ! Mais dans le passage précité, la destruction qu'ils ont subie dans le déluge est comparée à celle des "hommes impies" qui seront anéantis à la fin du présent système de choses, et que Jésus désigna sous le nom de "bouc" symboliques, lesquels "iront au retranchement éternel". il semble donc que les hommes qui furent anéantis à l'époque de Noé furent éternellement retranchés

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 15 septembre 1966, page 575, page 576 + cover

Jésus annonça donc, en terme qui font autorité, la réalisation certaine de cette figure prophétique et l'extermination définitive des méchants. L'apôtre Pierre, soulignant le caractère prophétique du déluge, fournit d'autres détails sur la façon dont viendra la fin de la méchanceté sur le plan international: "Par ces moyens [le déluge sans précédent dans l'histoire humaine survenu sur l'ordre de la parole de Dieu] le monde de ce temps-là subit la destruction quand il fut inondé d'eau. Mais par la même parole les cieux et la terre qui sont à présent, sont mis de côté pour le feu et réservés pour le jour du jugement et de la destruction des hommes impies." (II Pierre 3:6,7). Une fois encore, un monde entier de créatures impies sera exterminé, mais les justes, à l'instar de Noé et de sa famille, seront épargnés.
   De même, ce qui arriva à Sodome et aux villes soeurs d'alentour n'est pas un simple événement historique sans rapport avec les habitants actuels de la terre. Sous la direction de l'esprit saint de Dieu, l'apôtre Pierre écrivit: "En réduisant en cendres les villes de Sodome et de Gomorrhe, il [Dieu] les a condamnées, laissant aux impies un exemple de choses à venir." (II Pierre 2:6). Ainsi donc, Dieu suivra à coup sûr cet exemple et détruira la génération perverse qui souille actuellement la terre.
   Par son témoignage inspiré, Jude, un autre écrivain biblique, souligne lui aussi le but réel du récit de la destruction de Sodome et de Gomorrhe: "De même aussi Sodome et Gomorrhe et les villes d'alentour, après qu'elle eurent, pareillement à ceux-là, commis la fornication à l'excès et qu'elles furent allées après la chair pour un usage contre nature, nous sont proposées en exemple d'avertissement en subissant le châtiment judiciaire d'un feu éternel." (Jude 7). Dieu ne permettra pas indéfiniment aux méchant de prolonger son existence... Son attitude dans le passé à l'égard des méchants et la délivrance qu'il a opérée en faveur des justes font prévoir la ligne de conduite qu'il adoptera à notre époque. Et le fait que le déluge du temps de Noé et la destruction par le feu de Sodome et de Gomorrhe sont spécifiquement appelés des exemples de "choses à venir" le démontre peut-être encore plus clairement. Il n'y a pas de doute, Dieu mettra fin à toute méchanceté.

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 1er janvier 1968, page 8 + cover

Questions de lecteurs
Comment les témoins de Jéhovah considèrent-ils la peine de mort ?
...Par conséquent si Dieu juge que certaines personnes méritent la mort à cause de leur pratique continuelle du péché, il est en droit de leur reprendre la vie. La destruction des hommes désobéissants lors du déluge et celle postérieure, des villes de Sodome et de Gomorrhe sont deux cas remarquables où Dieu a appliqué la peine capitale

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 15 Novembre 1972, page 702 + cover

 

⚪ Résurrection

 

Même la résurrection par elle-même ne changera pas les individus. Nous le savons, car Jésus a dit aux habitants de plusieurs villes d'Israël: "Ce sera plus supportable pour Tyr et Sidon [et pour le pays de Sodome] au Jour du Jugement que pour vous (Mat.11:20-24). Pourquoi? Parce que les habitants de Tyr, de Sidon et de Sodome n'avaient pas bénéficié de la prédication, de l'enseignement et des oeuvres puissantes du Fils de Dieu comme les Juifs du premier siècle. Jésus disait donc lorsque les habitants de villes comme Capernaüm, Chorazin et Bethsaïda seraient ressuscités durant son règne millénaire, ils reviendraient avec la même personnalité obstinée et orgueilleuse. Bien qu'étant manifestement injustes, les gens de Tyr, de Sidon et de Sodome n'avaient pas manifesté ces traits de caractère. ils se trouveront donc dans une meilleure situation pour accepter la vérité et l'enseignement des justes principes de Dieu.

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 15 Septembre 1973, page 559 + cover

Voici ce que Jésus dit d'une ville qui rejetterait le message de ses disciples: "En vérité je vous le dis: ce sera plus supportable, au Jour du Jugement, pour le pays de Sodome et de Gomorrhe que pour cette ville." — Matthieu 10:15.
Par ces paroles, Jésus montra que des habitants injustes de Sodome et de Gomorrhe seront sur terre au Jour du Jugement. Certes, c'étaient des gens foncièrement immoraux, mais on peut s'attendre à ce que certains d'entre eux ressuscitent (Genèse 19:1-26). Dans sa miséricorde, Jéhovah les ramènera à la vie afin qu'ils aient l'occasion de connaître ses desseins. Mais les paroles de Jésus indiquent également que certains des injustes à qui ses disciples et lui-même ont prêché seront présents au Jour du Jugement. [...] Oui, au Jour du Jugement, il sera bien plus difficile pour les habitants de Capernaüm de reconnaître leurs erreurs, d'accepter le Christ comme Roi et de le servir, que pour ceux de Sodome d'apprendre la justice.

Source : 🇫🇷 1982 - Vous pouvez vivre éternellement sur une terre qui deviendra un paradis, page 179 + cover

Sodome, Gomorrhe et les villes avoisinantes fournirent un exemple destiné à servir d'avertissement en "subissant [de par Jéhovah] le châtiment judiciaire du feu éternel", la destruction éternelle. On pense que les restes carbonisés d'au moins quelques-unes de ces villes: Sodome, Gomorrhe, Admah et Zéboïm, reposeraient sous les eaux de la partie méridionale de la mer Salée (ou mer Morte) ou quelque part dans cette région. Ni ces villes ni leurs habitants ne sont donc encore en train de brûler. Vraisemblablement, ce sont les villes elles-mêmes plutôt que leurs habitants qui ont été détruites pour l'éternité, car il semble qu'au moins certains des individus qui ont habité un jour dans ces villes seront ressuscités (Matthieu 10:15; 11:24; Révélation 20:12, 13).

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 15 Novembre 1982, page 26 + cover

Certains ressuscités auront-ils plus de mal que d'autres à apprendre et à pratiquer la justice ? C'est ce que Jésus Christ laissa entendre quand il était sur terre..."En vérité je vous le dis: ce sera plus supportable, au Jour du Jugement, pour le pays de Sodome et de Gomorrhe que pour cette ville." - Matthieu 10:15.
Par ces paroles, Jésus montra que des habitants injustes de Sodome et de Gomorrhe seront sur terre au Jour du Jugement. Certes, c'étaient des gens foncièrement immoraux, mais on peut aussi s'attendre à ce que certains d'entre eux ressuscitent (Genèse 19:1-26). Dans sa miséricorde, Jéhovah les ramènera à la vie afin qu'ils aient l'occasion de connaître ses desseins... Parlant de Capernaüm, où il fit des miracles, Jésus dit: "Si les oeuvres de puissance qui ont eu lieu chez toi avaient eu lieu dans Sodome, elle serait demeurée jusqu'à ce jour. Aussi bien, je vous le dis, au Jour du Jugement, ce sera plus supportable pour le pays de Sodome que pour toi." (Matthieu 11:22-24). Oui, au Jour du jugement, il sera bien plus difficile pour les habitants de Capernaüm de reconnaître leurs erreurs, d'accepter le Christ comme Roi et de le servir, que pour ceux de Sodome d'apprendre la justice.
Ainsi, certains "injustes" ressuscités auront moins de mal que d'autres à apprendre à connaître Dieu et à le servir (Matthieu 12:41, 42).

Source : 🇫🇷 Vous pouvez vivre éternellement..., format de poche, 1982, page 178, page 179 + cover

Ces paroles ne sont donc pas en contradiction avec ce que Jésus déclara au sujet d'une ville juive qui rejetterait la bonne nouvelle: "Ce sera plus supportable, au Jour du Jugement, pour le pays de Sodome et Gomorrhe que pour cette ville. "Certes Sodome et Gomorrhre furent détruites éternellement en tant que villes, mais cela n'exclut pas la possibilité d'une résurrection pour les gens de ces villes. - Jude 7; Mat 10:15 "

Source : 🇫🇷 1987 - Auxillière pour une meilleure intelligence, vol.7, page 1412 + cover

 

⚫ Non résurrection

 

Voici ce qu'il écrit ensuite : "Pareillement aussi Sodome et Gomorrhe (...) sont mises devant nous comme un exemple destiné à servir d'avertissement, subissant le châtiment judiciaire du feu éternel". Ce texte a été appliqué à la destruction éternelle des villes elles-mêmes... Il est probable que la plupart des gens verraient aussi dans le verset 7 un châtiment judiciaire destiné à des individus... Vu sous cet aspect, Jude 7 signifierait que, conformément au jugement reçu, les méchants habitants de Sodome et de Gomorrhe ont été détruits pour toujours... Par conséquent, outre le passage de Jude 7, la Bible se sert encore des villes de Sodome et Gomorrhe ainsi que du déluge pour illustrer la destruction qui mettra fin à l'actuel sustème inique. il semble donc que ceux qui ont été exécutés lors de ces jugements passés aient été définitivement détruits.

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 1er Juin 1988, page 31 + cover

Jésus aussi savait ce qu'il disait, et il l'exprima en termes très clair. Il dit qu'au "Jour du Jugement, ce sera plus supportable pour le pays de Sodome" que pour les chefs religieux qui ont méprisé son message (Matthieu 11:23-24). Jésus employait une hyperbole pour montrer que ces chefs religieux, qui rejetaient le Fils de Dieu et son enseignement, étaient encore plus répréhensible que les Sodomites. jude 7 déclare que les Sodomites subirent "le châtiment judiciaire d'un feu éternel", c'est-à-dire la destruction éternelle...

Source :🇫🇷 La Révélation, Le grand dénouement est proche, 1988, page 273 + cover

Quel bonheur ce sera de ressusciter sur la terre au grand Jour du Jugement! Pourtant, d'après la Bible, tous n'y goûteront pas. Parlons par exemple, des habitants de l'antique Sodome. Selon la Bible, ces gens-là ont été tenté d'avoir des relations sexuelles avec "les hommes" en visite chez Lot...Des individus aussi méchants vont-ils revenir au Jour du Jugement? d'après la Bible, il semble que non... Le disciple Jude, divinement inspiré... ajouta: "Pareillement aussi Sodome et Gomorrhe et les villes d'alentour, après qu'elles eurent, de la même manière que ceux-là, commis la fornication jusqu'à l'excès et furent allées après la chair pour en faire un usage contre nature, sont mises devant nous comme un exemple destiné à servir d'avertissement, subissant le châtiment judiciaire du feu éternel." (Jude 6, 7; Genèse 6:1, 2). L'immoralité effrénée de ces gens-là leur valut la destruction, et il semble qu'il ne seront pas ressuscités... Jésus a, lui aussi, déclaré que les Sodomites peuvent ne pas être ressuscités. Parlant de Capernaüm, où il fit des miracles, il dit: "Si les oeuvres de puissance qui ont eu lieu chez toi [Capernaüm] avaient eu lieu dans Sodome, elle serait demeurée jusqu'à ce jour. Aussi bien, je vous le dis, au Jour du Jugement], ce sera plus supportable pour le pays de Sodome que pour toi." (Matthieu 11:22-24). Jésus soulignait ici l'attitude répréhensible des gens de Capernaüm, disant que ce serait plus supportable pour les Sodomites d'autrefois qui dans l'esprit de ses auditeurs juifs étaient absolument indignes d'être ressuscités du Jour du Jugement.

Source : 🇫🇷 Vous pouvez vivre éternellement..., 1989, page 178, page 179 + cover

Nous lisons que "Sodome et Gomorrhe et les villes d'alentour (...) sont mises devant nous comme un exemple destiné à servir d'avertissement, subissant le châtiment judiciaire du feu éternel". Les habitants de ces villes qui pratiquaient des péchés graves ont donc subi une destruction éternelle, comme celle qui mettra fin à l'actuel système de choses.

Source : 🇫🇷 La Tour de Garde, 15 Avril 1990, page 20 + cover

... le cri de plainte concernanat la méchanceté de Sodome et de Gomorrhe devint si grand que Jéhovah envoya des anges examiner la situation puis détruire ces villes par une pluie de feu et de souffre... La destruction totale de ces villes devint par la suite un symbole d'anéantissement complet... Lorsqu'il fit des reproches à certaines villes juives du 1er siècle, Jésus évoqua la grande méchanceté de Sodome et de Gomorrhe. Il adressa ce genre de reproches à la ville non repentante de Caparnaüm, où il vait lui-même accompli de nombreuses oeuvres de puissance. Et à propos de toute ville qui rejetterait ses disciples, qui n'exercerait pas la foi en dépit des oeuvres de puissance qu'ils accompliraient en gage du soutien divin, Jésus déclara : " Ce sera plus supportable pour le pays de Sodome et de Gomorrhe, au Jour du Jugement, que pour cette ville. "... puisque Sodome, Gomorrhe et les villes d'alentour avaient été punies d'un "feu éternel", qui représentait l'anéantissement éternel, Jésus utilisait sans doute une hyperbole pour souligner combien il était improbable que des Juifs sans foi comme ceux-là se corrigent, même s'ils étaient présents au Jour du Jugement. - jude 7.

Source : 🇫🇷 Etude perspicace des Ecritures, 1997, Vol 1, page 1000 + cover

Une destruction éternelle.
... Sodome et Gomorrhe furent détruites par du souffre et du feu... Par la suite, Sodome et Gomorrhe devinrent une image proverbiale de la destruction totale par Dieu le Tout-Puissant... Parlant d'une ville juive qui rejetterait la bonne nouvelle, Jésus déclara : "ce sera plus supportable pour le pays de Sodome et de Gomorrhe au Jour du jugement, que pour cette ville."... Sodome et Gomorrhe "sont placées devant nous comme un exemple qui est un avertissement en subissant la punition judiciare d'un feu éternel". Dans sa déclaration, Jésus avait donc sans doute recours à une simple hyperbole pour souligner à quel point il était improbable que les habitants de certaines villes juives de 1er siècle se repentent, même au Jour du jugement.

Source : 🇫🇷 1997 - Etude perspicace des Ecritures, Vol 2, page 994 + cover