Apollo Quiboloy (Davao, Philippines) est un faux Christ annoncé par Jésus

Apollo Quiboloy

Quiboloy

 

Quiboloy est né le 25 Avril 1950 au pied du mont Apo à Davao City (ville des Philippines).

Il le leader, fondateur et pasteur exécutif du "Royaume de Jésus-Christ, le nom dessus de tout nom", fondée le 1 Septembre 1985. Il avait commencé à prêcher dans les bidonvilles de Villamor , Agdao , Davao City avec seulement 15 membres.

Ses disciples se réfèrent à leur communauté comme une "nation -Uni". Selon les chiffres avancés par leur mouvement, il y aurait 2 millions de membres à l'étranger, et 4 millions aux Philippines.

Comme de nombreux gourous, Quiboloy prétend avoir été choisi par Dieu, de façon exclusive. Que c'est à travers lui, que le monde doit être sauvé. Ayant été purifié par Dieu, il est à présent (selon lui) le Fils de Dieu. Ce qui le différencie des "enfants de Dieu".

La principale cathédrale de la secte est situé le long de la route nationale Buhangin à Davao City.

Son ministère a un canal mondial de la télévision, the Sonshine Media Network International (président et chef de la direction), et 17 stations de radio aux Philippines . Il dispose également de deux journaux , Pinas et Sikat.

Quiboloy a annoncé que Gilbert Teodoro serait le prochain président à l'élection présidentielle philippine de 2010. Quiboloy a déclaré à milliers de partisans en liesse que le Père Tout-Puissant a nommé le président de cette nation. Qui est nul autre que Gilbert ' Gibo ' Teodoro ". Finalement, Teodoro a terminé quatrième à l'élection avec 4,095,839 votes (ou 11, 33%). Devant cet échec, Quiboloy a répondu, " je me suis un peu laiser perturber par les rapports de fraude et de tricherie lors des dernières élections. Moi-même, je me suis demandé d'où venaient les voix (votes) ?

Quiboloy a été poursuivi par un ancien membre pour "lavage de cerveau", et pour avoir retenu sa jeune fille, contre sa volonté.

L'armée communiste New People (NPA) a accusé Quiboloy d'être derrière le massacre de chef de file K'lata-Bagobos Datu Domingo Diarog et sa famille le 29 Avril 2008. Car refusant de vendre deux hectares de leur propriété pour 50.000 ₱ à Quiboloy et sa secte.

La propriété est dans le domaine ancestral de 700 hectares revendiqué par des habitants de Bagobo dans Tugbok et est adjacente à paroi "montagne de la prière" de Quiboloy dans Tamayong.

La veuve de Diarog a dit que les adeptes de Quiboloy avaient menacé de les expulser de la terre, et avaient même offert une prime de 20000 ₱ pour la tête de Diarog.

Quiboloy a rétorqué que les accusations étaient "totalement fausses et sans fondement, sinon ridicule."

Alors que Quiboloy a qualifié les rebelles "mga Anak ni Satanás" (progéniture de Satan), le NPA l'a déclaré " chef de guerre au service des politiques de l'administration de Gloria Arroyo contre les paysans et les peuples autochtones."

Quiboloy déclara dans son émission de télévision qu'il «ne pouvait armer 20 000 de ses partisans avec des fusils M-16 ,pour combattre l'armée communiste New populaire (NPA)".

Ireneo Dalogdog, chef de la police de Tugbok, a dit qu'il avait reçu des rapports que Diarog avait été harcelée par des hommes armés associés à Quiboloy, et que la ferme de Diarog avait déjà été rasé trois fois.

Quiboloy n'a jamais été marié et n'a pas d'enfants.

Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Apollo_Quiboloy