L'origine des enseignements eschatologiques de Russell

 

 

Les enseignements eschatologiques de Russell, tout comme les autres, n'avaient pas d'originalité propre. L'origine principale de ses idées venait de différents mouvements adventistes de l'époque. Voici quelques noms qui ont fortement influencé les idées de Russell tels que: Jonas Wendell, Georges Storrs, Georges Stetson et N.H. Barbour.

Jonas Wendell, que Russell rencontre en 1870, s'intéresse beaucoup à la chronologie biblique. D'ailleurs en 1870 il écrit une brochure s'intitulant The Present Truth, Or Meat in due Season où il essaie de démontrer que Christ revient en 1873.

Jonas Wendell

Il se fondait principalement sur les périodes prophétiques mises en valeur par William Miller,

William Miller
William Miller

Tout en faisant quelques modifications. Selon Jonas Wendell, l'obscurcissement du soleil au-dessus de la Nouvelle-Angleterre, le 19 mai 1780, et la pluie d'étoiles impressionnante le 13 novembre 1833, étaient des signes très convaincants du retour de Jésus-Christ. D'après Matthieu 24:34, il affirme aussi que la "génération" qui a vu ces phénomènes célestes en 1833 et 1870, "ne passera point que tout cela n'arrive".
Donc, le Christ reviendra pour lui avant 1880, parce que cette génération est d'une durée d'environ cent ans. La SDTJ aussi, en partant du même principe, enseigne pendant de longues années que la "génération qui a vu les événement de 1914 ne passera point jusqu'à ce que la fin arrive".

C'est sûrement Jonas Wendell qui initie Russell à l'Adventisme et aux recherches eschatologiques. Mais après la déception du groupe de Jonas Wendell, en 1873/74, Russell devient scéptique concernant les calculs chronologiques. Cependant, quand il rencontre N.H. Barbour, en 1876,

Nelson Barbour
N.H. Barbour

Celui-ci lui redonne le goût des calculs chronologiques. A ce sujet, nous devons surtout souligner l'influence de N. H. Barbour sur Russell de qui il emprunte tous ses enseignements de base eschatologiques tels que :

- Le commencement du temps de la fin en 1799
- La fin des 6000 ans en 1872/1873
- La présence invisible du Christ et le commencement de l'oeuvre de la Moisson en 1874.
- Le commencement des temps des nations en 606 av. J.C. et sa fin en 1914

Russell en effet, n'est pas éclairé par l'Esprit de Dieu, mais par Barbour. Il emprunte tout simplement ses enseignements eschatologiques de différents mouvements adventistes et en fait le fondement de la société qu'il a créée. Notons aussi que Russell n'est pas à l'origine de l'enseignement de la fin des temps des nations en 1914, contrairement à ce que la SDTJ essaie de faire croire. Il reprend cette date de 1874 de N.H. Barbour, comme les autres dates telles que 1799, 1872/73 et 1874, qui ont des liens très étroits avec 1914. Remarquons que Barbour n'est pas non plus à l'origine de la date de 1914.

Carl Olof Jonsson
Carl Olof Jonsson

Carl Olof Jonsson, un ex-témoins de Jéhovah suédois, dans son livre Les temps des Gentils Reconsidérés, retrace l'histoire des dates 1914 et de 2520 ans. Il démontre que, bien avant Barbour, en 1823, l'Anglais John Aquila Brown parle de "sept temps" qui, prophétiquement, représentaient 2520 ans, et qui commencent en 604 av. J.C., et se termine en 1917 (The Event-Tide; or Last Triumph of the Blessed ans Only Potentate, the King of Kings, and Lord of Lords). Brown ne lie pas les 2520 ans avec le temps des Gentils de Luc 21:24. C'est dans les conférences prophétiques d'Alburg Park qu'on commence à relier 2520 ans avec le temps des Gentils. Pour la première fois, c'est Edward Bishop Elliot qui mentionne l'année 1914 dans son ouvrage Horae Apocalipticae. (Source : /archive.org) Il compte 2525 ans de 727 av J.C. et arrive à la date de 1793 comme fin de ce temps, mais dit-il, "si l'on calcule à partir de l'accession de Nébucadnetsar et l'invasion de Juda en 606 av J.C., la fin a lieu bien plus tard, en 1914 ap J.C.".

Puis William Miller est aussi influencé par le livre de E.B. Elliott, qui relie (sept temps) 2520 ans avec le temps des Gentils et dit que cette période débute en 677 et s'achève 1843 par le retour de Christ. Plus tard Barbour, en étudiant le livre Horea apocalipticae d'E.B. Elliott, adopte en grandes lignes ces mêmes interprétations eschatologiques avec quelques modifications. Donc, Russell n'est pas à l'origine de 1914, mais c'est plutôt Barbour lui-même. D'ailleurs, au début Russell ne s'intéresse pas aux dates, mais surtout au "but et à la manière du retour du Christ" (Les Témoins de Jéhovah dans les desseins divins, p. 18.) L'affirmation de la SDTJ selon laquelle Russell publie cette date avant la parution du livre de Barbour ne veut pas dire qu'il en est l'auteur. Barbour a déjà publié cette date en 1875, dans le journal Herald of The morning (Septembre p52), c'est à dire un an avant la publication en question de Russell.

Herald of the Morning 1875   Herald of the Morning 1878
Herald of The morning,
Septembre 1875
page 52
 
Herald of The morning
July 1878

 

Lorsque Russell écrit cet article, il connait déjà Barbour et ses idée eschatologiques. D'ailleurs, la SDTJ commence à accepter cette idée dans le livre Les Témoins de Jéhovah, Prédicateurs du royaume de Dieu. Par conséquent, la date de 1914 "n'est pas le fruit d'une révélation divine accordée au pasteur Charles Russell en automne 1876. Au contraire, cette idée s'est developpée sur une longue période et ses racines plongent dans un très lointain passé (Les temps des Gentils Reconsidérés, page 64).

Russell suit également les idées des Adventistes et des Francs-maçons au sujet de la grande pyramide d'Egypte. Il la considère comme le témoin de l'Eternel et de sa parole. Selon Esaïe 19:20, elle est d'origine divine.

pyramid

VOIR + ICI

Il croit que les mesures de cette grande pyramide sont "divines" et permettent un éclaircissement sur le passé et l'avenir. D'ailleurs plusieurs personnes, en se fondant sur les mesures de la grande pyramide, arrivent à la conclusion que Christ revient en 1881, en 1936 et encore d'autres prévoient une grande guerre pour 1913. A son tour Russell aussi se réfère aux mesures de cette grande pyramide pour appuyer et pour prouver ses calculs eschatologiques tels que 1872, 1874, 1881 et 1914. Mais la SDTJ actuelle rejette l'origine divine de cette grande pyramide et dit que c'est une insulte à Dieu de prétendre qu'elle est un "témoin de l'Eternel et de sa parole" selon Esaïe 19:20.

A la lumière de ces données historiques, nous pouvons affirmer avec certitude que Russell puise ses enseignements essentiels, non pas de l'Esprit-Saint de Dieu mais des différents mouvements existants à son époque. Il est tout à fait inexact d'affirmer que Russell les a reçus par l'éclaircissement du Saint-Esprit promis pour les derniers jours.

Comme Bernard Blandre le rappelle très justement:

Plus la recherche progresse, plus on se rend compte qu'il avait puisé sa doctrine à de multiples sources antérieures. Plus qu'un créateur de religions, Russell fut un compilateur et un vulgarisateur.

Source : Bernard Blandre, Les Témoins de Jéhovah un siècle d'histoire, page 22.

 

Résumé :

Voici les doctrines essentiels enseignées comme des vérités divines et incontestables par Russell et par son organisation pendant environ 50 ans:

- Il n'y a pas de Trinité. Jésus est le premier être créé par Dieu. Le Saint-Esprit est une force impersonnelle.
- Jésus est ressuscité d'entre les morts en tant qu'esprit et non physique.
- La rançon donnée par Christ justifie seulement l'Eglise, le petit troupeau
- L'enfer et l'immortalité de l'âme sont des enseignements d'origine diabolique
- Russell est l'esclave fidèle et avisé annoncé dans Matthieu 24:45-46. Dieu transmet par lui ses vérités à l'humanité. Il vit dans l'époque où les lumières divines s'acroissent.
- Le début de la fin des temps est 1799
- La fin des 6000 ans est 1872
- La venue invisible de Christ et le début de la Moisson se situent en 1874
Jésus est intronisé roi en 1878. La chrétienté, Babylone, est tombée, et la première résurrection des saints a lieu en 1878
- L'appel pour la vie céleste cesse en 1881
- Tous les gouvernements humains seront détruits en 1914 par l'établissement définitif du royaume de Dieu sur toute la terre à la fin des temps des nations. (Mais comme nous l'avons souligné rien ne s'est produit en cette année sinon le début de la première guerre Mondiale). Première Guerre Mondiale qui n'a pas été annoncé par Russell car inversement, il annonça la fin d'une guerre.

 

 

↩ retour

 

 

¤¤¤¤¤
¤¤¤
¤