Vrais ou faux prophètes ?

 

Le vrai du faux

La parole de Dieu, nous donne le moyen de distinguer le vrai du faux :

« Peut-être diras-tu dans ton coeur: Comment connaîtrons-nous la parole que l'Éternel n'aura point dite ?
Quand ce que dira le prophète n'aura pas lieu et n'arrivera pas, ce sera une parole que l'Éternel n'aura point dite. C'est par audace que le prophète l'aura dite: n'aie pas peur de lui. »

Deutéronome 18:20-22  

« c'est par l'accomplissement de ce qu'il prophétise qu'il sera reconnu comme véritablement envoyé par l'Eternel »

Jérémie 28:9  

« J'anéantis les signes des prophètes de mensonge, Et je proclame insensés les devins; Je fais reculer les sages, Et je tourne leur science en folie. Je confirme la parole de mon serviteur, Et j'accomplis ce que prédisent mes envoyés... »

Esaïe 44:25-26  

« J'anéantis les signes des prophètes de mensonge, Et je proclame insensés les devins; Je fais reculer les sages, Et je tourne Leurs visions sont vaines, et leurs oracles menteurs; Ils disent: L'Éternel a dit! Et l'Éternel ne les a point envoyés; Et ils font espérer que leur parole s'accomplira. »

Ezéchiel 13:6  


La Bible affirme donc, qu'on reconnaît les vrais et les faux prophètes à leurs fruits

 

Examinons les dires de la Watchtower

Voici comment l'organisation des témoins de Jéhovah décrit un "faux-prophète"

Selon la Bible et les témoins de Jéhovah, un faux prophète est reconnaissable au non accomplissement de la prophétie, qu'il a annoncé.

Reconnaissant que très souvent la Société des témoins de Jéhovah a annoncé des évènements (et des dates) qui ne se sont jamais produits, les témoins [gênés] de Jéhovah tentent de jouer avec les mots, en disant que :

Russell, Rutherford et l'organisation des témoins de Jéhovah, ne se sont jamais déclarés "prophètes", par conséquent ils ne peuvent être des faux-prophètes.

Cette explication (rhétorique) est clairement réfutée par les publications produites par le collège central. En effet, l'organisation des témoins de Jéhovah s'est bel et bien présentée comme "prophète" :

  1. L'organisation s'indentifie comme étant "le prophète"
  2. Le magazine LA TOUR DE GARDE est considéré comme "le canal de communication" de Dieu
  3. Russell était considéré comme "prophète"
  4. Rutherford était considéré comme "prophète"

 

Ces prétentions sont-elles valables ?

L'organisation de la Tour de Garde est-elle réellement le Prophète, le moyen de communication au service de Dieu ?

Ou s'agit-il d'un faux prophète correspondant à la description de Deutéronome 18:20-22 ?

Pour le savoir, il nous faut déterminer si oui ou non "le prophète" s'est révélé véritable.

Les dates produites par l'organisation

Examinons donc les faits suivants. Cliquez sur la date désirée, pour accéder aux prophéties (ou annonces) qui ont été faites :

 

1799 1872 1873 1874
1875 1878 1881 1910
1914 1915 1918 1924
1925 1926 1929 1931
1940 1941 1975 1982

 

Après lecture de ces textes, il ressort que les deux premiers présidents et d'autres étaient considérés comme prophètes.

Les faits sont indéniables : la Société de la Tour de Garde a parlé au nom de Dieu, à titre de prophète. Et ses prophéties ne se sont pas accomplies, elles se sont avérées fausses.

Par conséquent, le non accomplissement de toutes les prophéties précédentes, révèle le caractère non divin des paroles qui ont été dites, ainsi que l'audace de ceux qui ont fait de telles annonces.


Rappelez-vous que c'est Dieu qui enseigne cela :

« Quand ce que dira le prophète n'aura pas lieu et n'arrivera pas, ce sera une parole que l'Éternel n'aura point dite. C'est par audace que le prophète l'aura dite: n'aie pas peur de lui. »

Deutéronome 18:20-22  


Si vous êtes témoins de Jéhovah, et que vous réalisez cela, sachez que le Seigneur vous invite dans ce même verset, à ne pas avoir peur de celui qui aura fait de telles annonces : « n'aie pas peur de lui. »

 

Tentative de justification

Les enseignements fondamentaux de Charles Russell.