Colossiens 1:15 - le premier-né

 

 

Il est l’image du Dieu invisible, le premier- de toute création ;

Colossiens 1:15 TMN  

Aussi étrange que cela puisse paraître, ce verset est utilisé par la société Watchtower, pour enseigner la création de Jésus.

Cette définition, nous est donnée par exemple, dans la brochure intitulée : "Qu'enseigne réellement la Bible ?", à la page 41 :

Qu enseig-reel-la-Bible Qu_enseig-reel-page 41
Jésus est le Fils auquel Jéhovah est le plus attaché, et pour cause ! Il est appelé “le premier- de toute création”, car c’est lui que Dieu a créé en premier* (Colossiens 1:15).

Cette définition proposée par la société Watchtower, correspond-elle à celle qui est contenue dans la Parole de Dieu ?

Lorsque la Bible dit « premier- de toute la création » (prôtotokos pasès ktiseôs), elle prend le temps d'expliquer par la même occasion, le motif de cette appellation. Prenons une traduction qui comporte également la conjonction car

Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.

Bible Louis Segond - Colossiens 1:15-16  

Loin d'être compté parmi la création, Jésus en est l'auteur (Tout a été créé par lui)

Faisons la comparaison entre l'enseignement de la Bible et celui de la société Watchtower :

Biblia

Il est ... le premier-né de toute la création. car en lui ont été créées toutes les choses qui sont [...]

(Colossiens 1:15-16 - Bible Louis Segond)  

logowt

Il est appelé “le premier-né de toute création”, car c’est lui que Dieu a créé en premier

Qu'enseigne réellement la Bible ? , page 41  

⚠ La conjonction car : Coordonne deux propositions en marquant la valeur explicative, causale de celle qu'il introduit (Larousse)

Dans la Bible, nous voyons très clairement la dissociation entre Jésus et les choses créées. Jésus en tant qu'auteur de la création, est élevé au titre honorifique de premier- (plus élevé), tandis que la création est sortie de lui. Elle a été créée par lui, en lui et pour lui.

À la différence de la Bible, la société Watchtower substitue "la création des choses" par "la création de Jésus". Et cela afin que le lecteur soit conduit à croire, qu'il existe un pont entre premier- (mentionné dans la Bible) et premier-créé (qui lui n'existe pas dans le texte inspiré).

Nous constatons qu'au mépris du texte inspiré, de la grammaire, et du sens des mots, la société Watchtower, passe du verbe naître qui est dans le texte biblique, au verbe créer qui lui, ne l'est pas. Mais plus étrange encore, les fidèles de la société Watchtower, acceptent passivement cette fraude sans même se poser de question. Pourtant les racines grecques sont catégorique, premier- (πρωτότοκος) et premier-créé (πρωτόκτίσις) ne signifient pas du tout la même chose.

La Bible n'a jamais fait la liaison entre le mot premier et le verbe créer :   premier-créé  

Malheureusement, les membres de l'organisation des témoins de Jéhovah, ingurgitent cette confusion sans même se rendre compte qu'il s'agit de 2 verbes différents. Car, premier- au sens littéral, veut dire : le premier, "l'aîné", et pas premier créé.

 

Premier-né au sens littéral

 

Lorsque la Bible emploi l'expression premier- (πρωτότοκος) dans le sens littéral, cela implique obligatoirement une naissance terrestre (animal ou humaine), comme c'est le cas 125 fois dans la Bible. Au sens littéral, premier- est donc synonyme d'aîné. Voici un exemple concret :

Fils de Ruben, premier- d'Israël. -Car il était le premier-; mais, parce qu'il souilla la couche de son père, son droit d'aînesse fut donné aux fils de Joseph, fils d'Israël; toutefois Joseph ne dut pas être enregistré dans les généalogies comme premier-.

1 Chroniques 5.1  

La Bible enseigne, que lorsque Jésus est premier- au sens-littéral, c'est qu'il est passé en premier par une naissance :

‹‹ et elle enfanta son fils premier-. Elle l'emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie. ››

Luc 2:7  

Ce verset nous raconte la naissance de Jésus à Bethléem (et non pas sa création).

Car si nous décidions de donner à l'expression premier- le sens que lui prête l'organisation des témoins de Jéhovah (premier-créé), alors nous entrerions en contradiction avec le reste de l'Ecriture, qui enseigne que Jésus existait bien avant sa venue sur terre (Jean 1:1, Philippiens 2:6, etc...)

Après avoir observé que le sens littéral implique toujours une naissance, il nous faut répondre à cette question :

Jésus étant le premier- de la création, est-il dans le ciel ?

premier- de Marie, aurait-il le même sens que premier- de la création ?

premier- de Marie = premier enfanté par Marie
premier- de toute la création

= premier enfanté par toute la création ?

N'y a-t-il pas une erreur d'enseignement qui est déjà perceptible ?

Refaisons cette démonstration en choisissant un verset qui contient plusieurs "premiers-né" au sens littéral :

‹‹ et tous les premiers-nés mourront dans le pays d'Égypte, depuis le premier- de Pharaon assis sur son trône, jusqu'au premier- de la servante qui est derrière la meule, et jusqu'à tous les premiers-nés des animaux. ››

Exode 11.5  

Tout le monde connais cette épisode, où tous les premiers-nés d'Egypte sont morts (la 10ème plaie d'Egypte)

1- premier- de Pharaon | donc le Pharaon engendra son premier-
2- premier- de la servante | donc la servante engendra son premier-
3- premier- de l'animal | donc l'animal engendra son premier-

On voit bien la cohérence du sens littéral.

Maintenant intégrons à cet exemple l'affirmation des témoins de Jéhovah concernant Colossiens 1:15.

1- premier- de Pharaon | donc le Pharaon engendra son premier-
2- premier- de la servante | donc la servante engendra son premier-
3- premier- de l'animal | donc l'animal engendra son premier-
4- premier- de toute création | donc toute création engendra son premier- ????

L'harmonie est clairement rompue, ça ne colle plus !

On est toujours engendré par quelqu'un, et jamais par "toute quelque chose".

Cette rupture s'explique par le fait que le premier- de "Colossiens 1:15" ne revêt pas le sens "littéral" de en premier.

Comme nous l'avons vu et lu précédemment, l'unique naissance de Jésus est terrestre (Luc 2:7).

Colossiens 1:15 utilise l'expression premier- pour décrire la prééminence de Jésus. C'est-à-dire la première place qu'il occupe. Sa supériorité absolue de rang, de dignité, de droit.

Le contexte de Colossiens 1:15-18 le prouve :


il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. Il est la tête du corps de l'Église; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier.

Colossiens 1:15-18  

 

"Premier-né" signifie "prééminent"

 

Voyons 3 exemples où l'expression premier-né est employée au sens honorifique :

1) David

Lisons Psaume 89:28 (v 27 dans la TMN).

‹‹ Et moi, je ferai de lui le premier- (prototokos), Le plus élevé des rois de la terre.››

Psaume 89:28 Louis Segond, v27 TMN  

Dans ce verset, il est question du roi David, le plus jeune fils, le dernier-né d'Isaï, qui était bien loin d'être le premier-né au sens littéral du terme :

Isaï engendra Eliab premier- ... David le septième

1 Chroniques 2:13-15  

Nous lisons clairement que David, le septième fils d'Isaï est appellé premier né en "Psaume 89:28"

Il est clair que Dieu n'a pas renversé la place de David dans l'ordre de naissance des fils de son père.

Ici, on voit que le roi David, qui sera fait premier-né, ne le sera pas, parce qu'il sera physiquement le premier-né, mais simplement parce qu'il aura la prééminence sur les autres rois de la Terre, il sera élevé à la première place, au-dessus des autres.

‹‹ Et moi, je ferai de lui le premier- (prototokos), Le plus élevé des rois de la terre.››

Psaume 89:28 Louis Segond, v27 TMN  

à noter qu'il n'y a aucun rapport avec un "premier-crée".

2) Israël

la tribu Israël est appelé premier-né par Dieu.

Tu diras à Pharaon: Ainsi parle l'Eternel: Israël est mon fils, mon premier-. Je te dis: Laisse aller mon fils, pour qu'il me serve; si tu refuses de le laisser aller, voici, je ferai périr ton fils, ton premier-né.

Exode 4:22-23  

Israël c'est le nom que Dieu donna à Jacob.

Il dit encore: ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur.

Genèse 32:28  

Dans l'ordre de naissance, Jacob était le second :

Le premier sortit entièrement roux, comme un manteau de poil; et on lui donna le nom d'Ésaü.
Ensuite sortit son frère, dont la main tenait le talon d'Ésaü; et on lui donna le nom de Jacob.

Genèse 25:25-26  

Tout le monde connait le passage où il vendit son droit d'ainesse.

Jacob dit: Vends-moi aujourd'hui ton droit d'aînesse.
Ésaü répondit: Voici, je m'en vais mourir; à quoi me sert ce droit d'aînesse?
Et Jacob dit: Jure-le moi d'abord. Il le lui jura, et il vendit son droit d'aînesse à Jacob.

Genèse 25:31-33  


3) Éphraïm

Ils viennent en pleurant, et je les conduis au milieu de leurs supplications; Je les mène vers des torrents d'eau, Par un chemin uni où ils ne chancellent pas; Car je suis un père pour Israël, Et Éphraïm est mon premier-.

Jérémie 31:9  

Ephraïm est appelé premier né alors que, selon Genèse 48:18, il avait un frère aîné.

Joseph vit avec déplaisir que son père posait sa main droite sur la tête d'Éphraïm; il saisit la main de son père, pour la détourner de dessus la tête d'Éphraïm, et la diriger sur celle de Manassé.
Et Joseph dit à son père: Pas ainsi, mon père, car celui-ci est le premier-; pose ta main droite sur sa tête.

Genèse 48:17-18  

Avant les années de famine, il naquit à Joseph deux fils, que lui enfanta Asnath, fille de Poti Phéra, prêtre d'On.
Joseph donna aupremier- le nom de Manassé, car, dit-il, Dieu m'a fait oublier toutes mes peines et toute la maison de mon père.
Et il donna au second le nom d'Éphraïm, car, dit-il, Dieu m'a rendu fécond dans le pays de mon affliction.

Genèse 41:50-52  

L'organisation des témoins de Jéhovah, avait reconnu cette définition :

Quel grand Souverain sacrifricateur et Roi ! Il est le premier- de toute la création de Jéhovah. En l'exaltant de cette façon à cause de sa magnifique fidélité, Jéhovah accomplit les faveurs de l'alliance promise à David en ces termes . " Ma fidélité et ma bonté seront avec lui, et sa force s'élèvera par mon nom. Lui, il m'invoquera : Tu es mon père, mon Dieu et le rocher de mon salut! Et moi, je ferai de lui le premier-, le plus élevé des rois de la terre. Je lui conserverai toujours ma bonté, et mon alliance lui sera toujours fidèle."(Ps- 89:25, 27-29), Etant plus élevé que n'importe quel roi de la terre, aucun d'eux ne peut lui résister, et il leur infligera une défaite cruelle à la bataille d'Armaguédon. A ce sujet la prophétie dit: " Ils combattront contre l'agneau, et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi." (Apoc. 17:14) Dieu sera fidèle à l'alliance du Royaume, et lors de la bataille d'Armaguédon, il donnera à son Fils premier- qu'il a si hautement élevé, la victoire sur la ligue des rois ennemis et leurs nations unies (Wt 15/9/49)

La Tour de Garde, 1950, 1 Février page 40 - [cover]

 

Conclusion :

Il en résulte que le terme premier- (πρωτότοκος) est employé soit au sens littéral (impliquant une naissance) soit au sens honorifique.

L'expression premier-créé (πρωτόκτίσις) est inexistante dans la parole de Dieu. Pour lire une telle chose, il faut ouvrir une publication produite par l'organisation des témoins de Jéhovah. Donc celui qui adhère à ce concept "Jéhoviste", le fait en marge du texte inspiré. Sa foi se fonde sur la parole de l'organisation, et non plus sur Celle de Dieu.

 

Réflexion :

Si la Bible raconte sans détour la création d'Adam, en employant le verbe Créer c'est à dire en hébreu BARA (בָּרָא) et KTIZO (κτίζω) en grec. Comment se fait-il qu'il est impossible de lire la même chose pour Jésus ?

Comment se fait-il que le premier événement décrit dans notre Bible (Genèse 1:1), c'est la création du monde et pas la création de Jésus ?

Comment se fait-il qu'au moment appelé : "Au commencement", Dieu créa le monde (Genèse 1) alors que Jésus était (Jean 1:1) ?

 

 

↩ retour TMN

 

¤¤¤¤¤
¤¤¤
¤