Examen de la Kingdom
Interlinear Translation
 
curved arrow black Jean 8:58

 

 

Si aujourd'hui nous connaissons ce verset ainsi dans la TMN :

Jésus leur dit : “ Oui, vraiment, je vous le dis : Avant qu’Abraham vienne à l’existence, j’ai été

Jean 14:13-14 - TMN  

Ça n'a pas été toujours le cas. En effet dans la TMN de 1963 l'expression grec "ego eimi" a été rendue par : j’ai été.

TMN 1963 Cover TMN 1963 Pref TMN 1963 Jean 8:58

Dans la version de 1974 la même expression grec a été traduite par : j’étais.

questionQUESTION : Le grec biblique a-t-il changé entre 1963 et 1974 ?

TMN 1974 Cover TMN 1974 pref TMN 1974 Jean 8:58

Nous voilà maintenant en 1995, et la Watchtower révise à nouveau sa TMN, et l'expression grec "ego eimi" se trouvant en Jean 8:58 redevient j’ai été, comme dans la version de 1963 !

TMN 1995 Cover TMN 1995 pref TMN 1995 Jean 8:58

Puisque la TMN traduit succesivement l'expression "ego eimi" par j’ai été, puis par j’étais, et à nouveau par j’ai été, basons-nous directement sur ce que nous dit le texte grec que nous propose la Watchtower dans sa Kingdom Interlinear Translation (KIT).

Concernant la KIT, la Tour de Garde du 1er Mars 1970 nous dit :

Et maintenant, en 1969... nous présentons au public connaissant l'anglais Les Ecritures grecques - Traduction interlinéaire du Royaume...Le Texte grec utilisé est celui préparé et publié par Wescott et Hort en 1881. Sous ce texte est imprimée une traduction mot à mot littéral. A côté, dans la colonne de droite de chaque page, est présentée une édition révisée de la traduction moderne en anglais dite Les saintes Ecritures - Traduction du monde nouveau. Toutefois, dans la traduction littérale interlinéaire du grec, les mots anglais n'ont pas été systématiquement et directement tirés de la Traduction du monde nouveau et placés sous les mots grecs correspondants. Non, mais au-dessous de chaque mot grec a été indiquée sa signification fondamentale, selon sa construction grammaticale, qu'elle sois ou non en accord avec la Traduction du monde nouveau. En tant qu'Etudiants de la Bible, nous désirons savoir ce que dit le texte original grec. Ce n'est qu'en connaissant cette signification de base que nous pouvons déterminer si la traduction du monde nouveau ou toute autre traduction est exact ou non.

Source : La Tour de Garde, 1 Mars 1970 page 148 + [Cover]

Voici ce que nous lisons dans la Kingdom Interlinear Translation :

KIT Cover KIT pref
KITGS-1969-Jean-8-58


Etrangement, nous voyons qu'à gauche, la KIT traduit "ego eimi" par I AM (Je suis) et qu'à droite, elle rend le verbe par un autre temps I HAVE BEEN (j'ai été).

Lequel des 2 côté est le sens véritable de ce mot grec "ego eimi" ?

à gauche, ou à droite ?

La réponse nous a été donné juste au-dessus dans la Tour de Garde :

au-dessous de chaque mot grec a été indiquée sa signification fondamentale, selon sa construction grammaticale, qu'elle sois ou non en accord avec la Traduction du monde nouveau... Ce n'est qu'en connaissant cette signification de base que nous pouvons déterminer si la traduction du monde nouveau... est exact ou non.

Sachant que la signification de base est I AM, tandis que I HAVE BEEN correspond au texte de la TMN, que pouvons-nous en conclure ?

Cette "traduction" a donc été construite au mépris de son sens fondamental. Nous en trouvons d'ailleurs confirmation 30 versets plus haut (Jean 8:28). En effet, cette fois-ci, la même base grammaticale, Je suis a été rendu correctement par Je suis :

KIT Cover KIT pref
KITGS-1969-Jean-8-28

vérifions-le dans la TMN :

Donc Jésus dit : “ Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous saurez que je suis [lui]

Jean 8:28 - TMN  

 

Revenons à Jean 8:58

En se basant maintenant sur une version neutre, ne provenant pas de la Watchtower : la version interlinéaire de Maurice Carrez (Docteur en théologie), nous remarquons que comme pour la KIT, "ego eimi" est traduit par "Je Suis" (ce qui correspond à " I am " en anglais).

La seule différence entre la KIT et la version de Maurice Carrez, c'est que :

- Dans la KIT "I am" devient "I have been",
- Tandis que dans les 2 versions françaises (TOB et Bible en français courant) que cite Maurice Carrez, "Je Suis" reste "Je Suis".

Carrez Cover Carrez pref Carrez Jean 8:58
MC Jean 8:58 closer

 

La critique de "I Have been"

 

Dr. Julius Robert Mantey, (Professor of Greek and New Testament, author of A Manual Grammar of the Greek New Testament) states:

The translation of it as "I have been" by Jehovah’s Witnesses is wrong. The footnote stating that it is in "the perfect indefinite tense" is also wrong. No Greek grammar, to my knowledge, has such a statement. In fact, there is no form eimi in the perfect tense in the Greek New Testament. (Depth Exploration page 142)
- He calls the NWT " a shocking mistranslation." " Obsolete and incorrect." "It is neither scholarly nor reasonable to translate John 1:1 'The Word was a god.'" "I have never read any New Testament so badly translated as The Kingdom Interlinear Translation of The Greek Scriptures.... it is a distortion of the New Testament. The translators used what J.B. Rotherham had translated in 1893, in modern speech, and changed the readings in scores of passages to state what Jehovah's Witnesses believe and teach. That is a distortion not a translation." (Julius Mantey , Depth Exploration in The New Testament (N.Y.: Vantage Pres, 1980), pp.136-137) the translators of the NWT are "diabolical deceivers." (Julius Mantey in discussion with Walter Martin)

Traduction :

Le Dr. Julius Robert Mantey, (Professeur de grec et du Nouveau Testament, auteur d’un Manuel de grammaire du Nouveau Testament grec) déclare :

La traduction de "I have been " réalisée par les Témoins de Jéhovah est fausse.
La note en bas de page (TMN) déclarant qu'il est dans "le temps incertain parfait " est incorrecte aussi.
Aucune grammaire grecque, à ma connaissance, n'a fait état d'une telle déclaration. En fait, il n'y a aucune forme eimi dans le temps parfait dans le Nouveau Testament grec.

Ne pouvant être traduite depuis les langues originales, la version anglaise est certainement inspirée d’une autre traduction anglaise :

« Les traducteurs [de la TMN] ont utilisé ce que J.B. Rotherham avait traduit en 1893, l’ont mis en langage plus moderne et ont modifié de nombreux passages pour affirmer ce que les Témoins de Jéhovah croient et enseignent. ».
- Elle contient des modifications volontaires et injustifiées qui altèrent le texte dans le sens de la doctrine proposée par le collège central de la Tour de Garde.
- Ses modifications concernent des sujets essentiels comme la divinité de Christ ; l’éternité de Christ ; le châtiment éternel.
-"Je n’ai jamais lu un Nouveau Testament aussi mal traduit que la TMN. En fait, ce n’est pas une traduction. C’est une distorsion du Nouveau Testament.

Source : Depth Exploration In the NT, Vantage Press, 1980.

 

Quelle source ?

 

Pour justifier sa manière de traduire Jean 8.58, l'appendice 6F de la TMN nous cite 5 autres versions traduisant également l'expression grec "ego eimi" par j'ai été" ou par "j'étais"

IVe-Ve siècle
" avant qu’Abraham fût, j’ai été "
Syriaque : A Translation of the Four Gospelsfrom the Syriac of the Sinaitic Palimpsest, par A. Lewis. — London 1894.

Ve siècle
“ avant même qu’Abraham ait paru, j’étais
Syriaque (Cureton) : Evangelion da-Mepharreshe, par F. Burkitt. — Cambridge 1904. — Vol. 1.

Ve siècle
“ avant qu’Abraham ait existé, j’étais
Peshitta (syr.) : The Syriac New TestamentTranslated into English from the PeshittoVersion, par J. Murdock. — Boston 1896. — 7eéd.

Ve siècle
“ avant qu’Abraham ait paru, j’étais
Géorgien : The Old Georgian Version of theGospel of John, par R. Blake, M. Brière, dans “ Patrologia Orientalis ”. — Vol. XXVI, fasc. 4. — Paris 1950.

VIe siècle
“ avant qu’Abraham soit né, j’étais
Éthiopien : Novum Testamentum Domininostri et servatoris Jesu Christi Æthiopice, par T. Platt. — Londres 1830.

 

Nous remarquerons que la Watchtower ne cite pas les Ecrits grecs originaux, mais des copies (des traductions) du 4ème et du 5ème siècle.

Etrange, car 90% de la TMN (Ancien et Nouveau Testament) est basé sur les Ecrits originaux, mais à chaque fois qu'il est question d'un texte parlant de la divinité de Jésus-Christ, on ne prend plus les originaux, mais des copies (des traductions) du 4e et du 5e siècle.

tab Toute-Ecri-Insp p309

"Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile", page 309 - 1997

questionQUESTION : Les copies (traductions) sont-elles plus fiables que les originaux ?

Examinons ce que dit "la Bible des peuples" au sujet de Jean 8:58 :

Avant qu'Abraham ne soit venu, moi Je Suis (58). C'est la septième fois qu'apparaît "je suis" dans ce chapitre, et cette fois nous devons le prendre au sens fort qui ne convient qu'à Dieu lui-même, tel qu'il s'est révélé à Moïse. Mais on ne trahirait pas le sens profond de cette déclaration en traduisant : "Avant Abraham, il y a Moi".

commentaire - preface

Ce passage fait référence à Exode 3:14.

Voyons ce que la Bible des peuples enseigne à ce sujet :

Je suis : JE SUIS (14). Il y a deux façons de traduire cette déclaration. la première est celle que nous indiquons ici : Dieu est celui qui existe, et qui seul existe sans aucune limitation. Ce sens s'accorde avec la fin du verset 14 et en même temps il donne son sens à "Yahvé". mais on pourrait comprendre aussi : Je suis qui je suis. En ce cas, ce n'est pas que Dieu refuse de donner à Moïse son identité, puisque justement il va lui donner son nom. Mais Dieu laisse entendre que nul ne peut entrer dans le secret de sa personne.
C'est sous ce nom que vous m'invoquerez (v.15) il est évident que tout nom est lié à une langue particulière dans laquelle il a un sens. Dieu indique un nom aux Hébreux : Yahvé, ce qui dans leur langue veut dire : Il est, S'il s'était adressé à un autre peuple, Dieu aurait donné un autre nom qui aurait eu le même sens pour ce peuple.
Yahvé veut dire à la fois : Il est et Il fait exister. Nous devons comprendre que Dieu est et qu'il fait exister ceux qu'Il connaît. Ce nom est lié directement à ce que Dieu dit au verset 14 : Je suis celui qui Est et Je Suis.
Je Suis. C'est le Dieu "qui vit et qui voit (Gn 16, 13).

comentaire - preface

 

 

 

↩ retour TMN

 

¤¤¤¤¤
¤¤¤
¤