Exode 3:14 - Je Suis

 

 

Commençons par comparer les versions successives de la TMN, en Exode 3:14.

TMN, version de 1974 : Je me révélérai être

TMN 1974 Cover TMN 1974 preface TMN 1974 Exode 3:14 TMN 1974 Exode 3:14 closer

TMN, version de 1995 : Je serai

TMN 1995 Cover TMN 1995 preface TMN 1995 Exode 3:14 TMN 1995 Exode 3:14 closer

C'est la version qu'on retrouve aujourd'hui :

Alors Dieu dit à Moïse : “ JE SERAI CE QUE JE SERAI. ” Et il ajouta : “ Voici ce que tu diras aux fils d’Israël : ‘ JE SERAI m’a envoyé vers vous

Exode 3:14 TMN  

 

 

Voici plusieurs traductions bibliques :

1) La Bible du semeur :

Semeur preface Semeur Exode 3:14 Semeur Exod 3:14 closer

Voici ce qu'enseigne la note, au bas de la page concernant Exode 3:14 :

3.14 Je suis celui qui est : autre. trad. : je suis : Je suis.
D'autres traductions ont été proposées : je suis qui je serai, mais, dans cette expression, il est peu probable que la forme verbale de l'hébr. doive se traduire une fois au présent et l'autre au futur; je suis qui je suis (Dieu ne veut pas dire son nom, le mystère de sa personne restant inaccessible à l'être humain), je suis celui que je serai (c-à-d. un être parfaitement libre ou bien qui ne peut être connu des hommes qu'au travers de l'histoire par laquelle il va se révéler), je serai celui que je suis) (c-à-d. je suis et reste ce que je suis, fidèle à moi-même et à mes promesses), mais ces traductions se heurtent au fait que le pronom relatif de l'hébr. n'est jamais utilisé ailleurs avec la fonction d'attribut du sujet. plusieurs considérations favorisent les traductions je suis celui qui est ou : je suis : Je suis. En effet, dans la suite du texte, Dieu parle de lui en utilisant le nom : Je suis (v.14) ; puis il prend le nom de YHWH (v.15), qui ressemble à une forme du verbe être, et que nous rendons par l'Eternel, ce qui milite contre l'idée qu'il refuserait d'indiquer son nom ; l'ancienne version grecque a compris ainsi : moi je suis celui qui est (ou l'étant) ; Jésus fait allusion à ce texte en reprenant pour lui le nom de Dieu qu'il comprend comme étant : Je suis (voir Jn 8.58-59) ; ce nom de Dieu est paraphrasé en Ap 1.4, 8 en ces termes : celui qui est, qui était et qui vient. Moïse vient d'exprimer sa préoccupation (v.13) : comment les Israélites pourront-ils faire confiance à un Dieu inconnu, dont ils ignorent l'identité ? Au nom de qui Moïse vient-il prendre autorité sur eux pour les conduire hors d'Egypte ? Dieu ne peut pas simplement lui répondre qu'il est inconnaissable. Au contraire, il révèle quelque chose de lui-même. En se présentant comme celui qui est ou Je suis, il peut vouloir affirmer qu'il est l'Etre par excellence, qui ne tient son existence d'aucun autre et qui est à l'origine de tout ce qui existe, par opposition aux idoles qui ne sont rien et n'ont aucune existence réelle (voir Es 41.24; 43.10-13). Moïse peut s'engager dans sa mission avec confiance, malgré la taille de ses adversaires (le pharaon, ses dieux, ses magiciens, ses armées), puisqu'il a avec lui celui qui est (cp.v.12)

2) La Sainte Bible selon la Vulgate :

BibleSelonLaVulgate Cover BibleSelonLaVulgate Exode 3:14 BibleSelonLaVulgate Exode 3:14 closer

Voici ce que dit la note en bas de page :

14. * Le nom par lequel Dieu manifeste ici sa nature à Moïse est celui qu'on prononce ordinairement Jéhovah. La prononciation Jéhovah n'est certainement pas la véritable prononciation du tétragramme divin ; les voyelles de ce nom sont celles du mot Adonaï que les Hébreux lisaient à la place du nom incommunicable. La plupart des orientalistes croient aujourd'hui que la vraie prononciation est Jahvéh ou Yahvéh. - Je suis celui qui suis. " Cette définition parfaite, dit S. Hilaire, rend la notion de nature divine par l'expression la mieux appropriée à l'intelligence des hommes. En effet, rien ne se conçoit comme plus essentiel à Dieu que d'être, parce que celui qui est l'existence même ne peut avoir ni fin ni commencement, et que dans la continuité d'une béatitude inaltérable, il n'a pu et ne pourra jamais ne pas être. "

3) La Bible Thompson :

Thompson Cover Thompson Exode 3:14 Thompson Exode 3:14 closer

On remarquera dans cette version, qu'une note à droite, nous renvoie à Jean 8:58 :

4) La Sainte Bible du Chanoine Crampon (la version de 1923) :

Crampon 1923 Cover Crampon 1923 Exode 3:14 Crampon 1923 Exode 3:14_closer

Voici ce que dit la note au-dessous :

Crampon 1923 Exode 3:14 note

5) La sainte Bible Ostervald de 1867 :

Ostervald 1867 Cover Ostervald 1867 Jean 8:58 Ostervald 1867 Jean 8:58 closer

6) La Sainte Bible version Synodale (de 1921) :

Synodale 1921 Cover Synodale 1921 Exode 3:14 Synodale 1921 Exode 3:14 closer

7) La Sainte Bible de M. De Genoude (version datant de 1880) :

DeGenoude 1880 preface DeGenoude 1880 Exode 3:14 DeGenoude 1880 Exode 3:14 closer

Une note plus bas nous dit :

DeGenoude 1880 Exode 3:14 note

QUESTION : "Qui dans le Nouveau Testament renferme les trois temps (passé, présent, futur) ?

La réponse à cette question se trouve dans la TMN en Hébreux 13:8

8) La Sainte Bible de David Martin (version de 1855) :

Martin 1855 preface Martin 1855 Exode 3:14 Martin 1855 Exode 3:14 closer

9)La Sainte Bible de Carrières - 1899 :

Bible de Carrieres 1899 pref Bible de Carrieres 1899 Exode 3:14 Bible de Carrieres 1899 Exode 3:14 closer

10) La Bible Louis Segond (la version de 1910) :

Segond 1910 preface Segond 1910 Exode 3:14 Segond 1910 Exode 3:14 closer

11) La Sainte Bible avec commentaires de John MacArthur.

JohnMacArthur Cover JohnMacArthur pref JohnMacArthur Exode 3:14 JohnMacArthur Exode 3:14 closer

Comme nous venons de le voir, la plupart des versions traduisent correctement ce texte en mettant bien "Je suis".

pourquoi la Watchtower refuse-t-elle de mettre le nom "Je Suis" dans la TMN au verset d'Exode 3:14 ?

Est-ce parce que cette expression fut cité en Jean 8:58 par Jésus, ce qui nous prouve que Jésus est Dieu ?

Examinons 2 commentaires bibliques provenant de la version "la bible des peuples" :

Le 1er commentaire est sur Exode 3.14

Je suis : JE SUIS (14). Il y a deux façons de traduire cette déclaration. la première est celle que nous indiquons ici : Dieu est celui qui existe, et qui seul existe sans aucune limitation. Ce sens s'accorde avec la fin du verset 14 et en même temps il donne son sens à "Yahvé". mais on pourrait comprendre aussi : Je suis qui je suis. En ce cas, ce n'est pas que Dieu refuse de donner à Moïse son identité, puisque justement il va lui donner son nom. Mais Dieu laisse entendre que nul ne peut entrer dans le secret de sa personne.
C'est sous ce nom que vous m'invoquerez (v.15) il est évident que tout nom est lié à une langue particulière dans laquelle il a un sens. Dieu indique un nom aux Hébreux : Yahvé, ce qui dans leur langue veut dire : Il est, S'il s'était adressé à un autre peuple, Dieu aurait donné un autre nom qui aurait eu le même sens pour ce peuple.
Yahvé veut dire à la fois : Il est et Il fait exister. Nous devons comprendre que Dieu est et qu'il fait exister ceux qu'Il connaît. Ce nom est lié directement à ce que Dieu dit au verset 14 : Je suis celui qui Est et Je Suis.
Je Suis. C'est le Dieu "qui vit et qui voit (Gn 16, 13).

Le 2ème commentaire est sur Jean 8.58

Avant qu'Abraham ne soit venu, moi Je Suis (58). C'est la septième fois qu'apparaît "je suis" dans ce chapitre, et cette fois nous devons le prendre au sens fort qui ne convient qu'à Dieu lui-même, tel qu'il s'est révélé à Moïse. Mais on ne trahirait pas le sens profond de cette déclaration en traduisant : "Avant Abraham, il y a Moi".

 

 

Lisons maintenant une note de la TMN au sujet d'Exode 3:14 :

 

TMN Exode 3:14 note TMN Exode 3:14 note closer

Cette note dit que l'expression en hébreu que l'on retrouve dans ce verset, correspond à l'expression grec "Ego eimi ho ôn", et que cette expression signifie "Je Suis" !

Tiens donc ? un "ego eimi" qui se traduit par "Je suis", cela ne vous rappelle-t-il pas un autre verset ? Voir ici "Jean 8:58"

Après cette analyse, il est légitime de trouver "suspect" l'attitude de la Watchtower, qui refuse d'utiliser le présent (donc "Je Suis") pour le verset d'Exode 3:14. D'autant qu'elle traduit la même expression grec par un présent en Apocalypse 1:4 (dans la TMN), et non pas par un futur.

TMN Apo 1:4 note TMN Apo 1:4 note

Nous voyons clairement qu'il s'agit à nouveau d'un présent. Il ne nous échappera pas non plus, que cette note de la TMN, nous renvoie à "Exode 3:14".


D'ailleurs, si on se penche sur ce que dit la TMN en "Deutéronome 32:39, on constate qu'elle parle de "JE SUIS" :

Voyez maintenant que moi, moi, je suis lui et il n’y a pas de dieux avec moi

Deutéronome 32.39 TMN  

Ce verset ne laisse place à aucun doute, d'autant que l'astérisque (*) nous renvoie à Exode 3:14, par le biais de la note du bas.

TMN Deut 32:39 TMN Deut 32:39 note TMN Deut 32:39 note closer

⚠ REMARQUE : C'est tout de même curieux que le Dieu qui se fait (selon les dires de la société WT) appeler "Je Serai", se fait ensuite appeler JE SUIS en Deuteronome 32.39 !

↩ retour TMN

 

 

 

¤¤¤¤¤
¤¤¤
¤