JEAN 1:1

 

 

Au commencement la Parole était, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était un dieu.

Jean 1:1 - TMN  

 

Jean 1:1 qui est un des versets les plus connus, revêt une forme très particulière dans la Traduction du monde nouveau (TMN). Nous observons la présence de l'article indéfini "un", ainsi que le mot "dieu" avec un "d" minuscule. Le rajout de l'article indéfini fait partie des nouveaux changements apportés dans la traduction de 1995.

Comparons la version de la TMN de 1963 avec celle de 1995 :


1963 (Jean 1:1) : la Parole était dieu 🔍

1995 (Jean 1:1) : la Parole était un dieu 🔍

 

Versets proposés par l'appendice 6A

 

Afin de justifier sa traduction (un dieu), la Société des témoins de Jéhovah, cite dans l'appendice 6A de la TMN avec notes et références (page 1705), plusieurs traductions (dont la version antérieure de la TMN ?).

TMN Appendice 6A p1705

 

Examen des versets proposés

 

Remarquons également que cet appendice cite l'Emphatic Diaglott de Benjamin Wilson.

En voyant cela, je me dis :

- Soit la Watchtower n'a pas consulté l'Emphatic Diaglott, ce que je doute fortement (car elle a acquis les droit exclusifs de publication de ce NT),
- Soit la Watchtower nous trompe délibérément.

Car non seulement Benjamin Wilson traduit correctement ce verset par "God" (Dieu), et non pas "a god" (un dieu)

Diaglott Cover

 

Diaglott Jean 1:1 Closer

Mais en plus, un simple examen de cette version nous prouve que Jésus est pleinement Dieu (voir l'étude sur l'Emphatic Diaglott ici).

 

La Watchtower a également cité le Nouveau Testament : "Oltramare" (1879) que voici :

Oltramare Jean 1: 1 closer

Voir la page originale : Oltramare 1879, Jean 1:1 + Préface

⚠ Les mots "la Parole créatrice" juste au dessus du verset, révèlent déjà ce que le pasteur Oltramare voulait exprimer. Il croyait en la divinité de Jésus. Lorsqu'il traduit "dieu" en minuscule, dans l'édition de 1879, il fait bien référence au seul Dieu, à sa Parole créatrice.

Comparons avec la version révisée d'Oltramare.

Oltramare NT Cover Oltramare NT Jean 1:1
Oltramare NT Jean 1-1 closer

Nous voyons que la Parole est "Dieu" en majuscule. Il n'est pas question d'une entité indépendante de Dieu. D'ailleurs la note de Jean 1:1, exprime clairement la divinité de Jésus :

   1. Au commencement : il semble que l'évangéliste n'ait pas composé lui-même ce prologue, mais qu'il ait utilisé et sans doute amplifié un hymne liturgique. Parole : le mot grec est Logos. Vers la fin du Ier siècle, ce mot, utilisé dans le syncrétisme héllénistique, avait plusieurs acceptations. Depuis Héraclite jusqu'au stoïciens, Logos désignait souvent le divin comme intelligence et ordre. Dans la pensée juive, la Parole de Dieu, davar en hébreu, memra en araméen, avait une grande importance : c'était la Parole créatrice. Le Prologue fait sur ce point la synthèse de la pensée grecque et de la pennsée hébraïque.
   2. Avec Dieu : plus exactement " tendu vers le Dieu " (pros ton théon). Le Dieu, avec l'article, signifie le Père, principe et source de la divinité, tandis que le Logos est dit Dieu, sans l'article. Mystère de la divinité qui s'ouvre et se donne.

Source : Nouveau Testament Oltramare, page 788, note de Jean 1:1

 

Dans la préface du Nouveau Testament d'Oltramare, nous lisons ceci :

Jésus conscient de sa divinité.

..." Le Père et moi, nous ne faisons qu'un " (Jn 10.30; cf, 17 11, 22) Jésus s'affirme maître du sabbat et lance : " Avant qu'Abraham fût, je suis " (Jn 8.58). Il s'attribue des noms divins, comme le " Je suis " du Buisson Ardent (Ex 3.14); " Si vous ne croyez pas ce que je suis ", " lorsque vous aurez élevé le Fils de l'homme, alors vous connaîtrez qui je suis ...

Source : Préface du Nouveau Testament d'Oltramare, page 25

La divinité de Jésus est clairement mentionné par le pasteur Oltramare, il y croyait.

Le pasteur Oltramare savait très bien que Jean enseignait la divinité de Jésus. Ce fait devient incontestable, face à la traduction faite par le pasteur Oltramare, d'un autre texte de ce même Jean. En effet, en 1 Jean 5:20 il traduit fidèlement et sans détour, que Jésus est le vrai Dieu :

Oltramare 1 Jean 5-20 closer

Voir la page originale : Nouveau Testament d'Oltramare, 1 Jean 5:20, page 670

Citons également la note de Jean 10:30 :

30. Le Père et moi, nous ne faisons qu'un : et pourtant le Fils reste le Fils. Antinomie où s'exprime le mystère de l'Uni-Trinité (l'Esprit-Saint, le Troisième, étant révélé plus loin, dans le Discours d'Adieu).

Source : NT Oltramare (1879), note Jean-10:30, page 794

 

Nous observons également, que l'organisation des témoins de Jéhovah, cite la Bible du Centenaire, dans le but de convaincre ses adeptes, que Jésus n'est pas Dieu.

Mais est-ce vraiment ce que dit la Bible du Centenaire ?

Pour le savoir, écoutons ce que nous dit le commentaire de cette Bible :

Bible Du Centenaire Pref BibleDuCentenaire Jean1:1 BibleDuCentenaire Jean1:1
Au commencement était le Verbeb. Le Verbe était auprès de Dieuc, et le Verbe était un être divind.

d. Litt : Dieu (le mot, employé sans l'article, a la valeur d'un attribut).

Comme nous pouvons le constater, la note de la Bible du Centenaire, explique que Jésus est "Dieu" au sens littéral. Si elle a opté pour "un être divin" en tant qu'attribut, c'est parce que l'article n'est pas présent dans ce verset. Le mot "Dieu" sans article, existe tout autant pour le Père. Si l'on décidait par exemple de traduire un tel verset par : "le Père est un être divin", doit-on en déduire qu'il n'est pas "Dieu" ? A noter qu'on pourrait aisément retourner le raisonnement de certains lecteurs, on leur rappelant que s'il existe de nombreux êtres humains ou angéliques, il n'existe en revanche qu'un seul être divin (Dieu).

 

Note personnelle : à défaut de posséder les versions en anglais et en allemand que nous cite l'appendice 6A, nous ne pouvons pas nous exprimer sur le texte de "Jean 1.1" qu'elles contiennent.

En revanche il serait également bon de signaler aux lecteurs que pour soutenir le texte de "Jean 1.1" de la TMN, la Watchtower a jugé bon de citer la bible d'un médium : Johannes Greber :

Johannes 1:1

Pour plus d'info sur le sujet, VOIR ICI

 

Règle de traduction donnée par l'appendice 6A

 

La société des témoins de Jéhovah, justifie sa traduction (d'un dieu) sur le fondement que voici :

Dans les traductions présentées ci-dessus paraissent des termes comme " un dieu ", " un être divin ", ou " de condition divine ". La raison en est que le mot grec θεός (théos) est un nom attribut au singulier placé devant le verbe et non précédé de l'article défini. C'est un théos employé sans l'article. Mais le Dieu avec qui la Parole (ou le Logos) était à l'origine est désigné, lui, par l'expression grecque ὁ θεός, c'est-à-dire théos précédé de l'article défini ho. C'est un théos accompagné d'un article. En adjoignant un article au nom, on désigne une individualité, une personnalité, alors qu'en utilisant un nom attribut au singulier, sans l'article et qui précède le verbe, on indique une qualité chez la personne. Ainsi donc, en déclarant que la Parole ou Logos était " un dieu " ou qu'elle était " de condition divine ", Jean ne voulait pas dire que la Parole était le Dieu avec qui elle était. L'apôtre énonçait tout simplement telle qualité chez la Parole (ou Logos) sans l'identifier à Dieu lui-même, comme s'ils n'étaient qu'un seul et même Dieu.

Source : Traduction du monde nouveau, Appendice 6A, page 1705

 

Jésus est Dieu selon cette règle

 

Si on accepte cette définition, alors Jésus est Dieu de façon irréfutable. En effet, voici ce que nous lisons en Jean 20:28 :

En réponse Thomas lui dit : “ Mon Seigneur et mon Dieu ! ”

ἀπεκρίθη Θωμᾶς καὶ εἶπεν αὐτῷ , Ὁ Κύριός μου καὶ ὁ Θεός

Jean 20:28 TMN  

Vérifions-le dans la Kingdom Interlinear Translation (KIT)

KIT

Voir la page originale : Kingdom Interlinear Translation, Jean 20:28

Nous lisons que Jésus est Dieu avec l'article dans ce verset, "ὁ Θεός". Par conséquent, la règle établie par l'organisation des témoins de Jéhovah, définie Jésus comme étant "Dieu" !

 

On pourrait également citer l'épisode relaté par Jean, où Jésus se faisait lui-même égal à Dieu (ho théos) :

À cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu'il violait le sabbat, mais parce qu'il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu.

διὰ τοῦτο οὖν μᾶλλον ἐζήτουν αὐτὸν οἱ Ἰουδαῖοι ἀποκτεῖναι ὅτι οὐ μόνον ἔλυεν τὸ σάββατον ἀλλὰ καὶ πατέρα ἴδιον ἔλεγεν τὸν θεόν ἴσον ἑαυτὸν ποιῶν τῷ θεῷ

Jean 5:18 TMN  

 

Jéhovah n'est pas Dieu selon cette règle

 

Jésus répondit: Si je me glorifie moi-même, ma gloire n'est rien. C'est mon père qui me glorifie, lui que vous dites être votre Dieu

ἀπεκρίθη Ἰησοῦς· ἐὰν ἐγὼ δοξάσω ἐμαυτόν, ἡ δόξα μου οὐδὲν ἐστιν· ἔστιν ὁ πατήρ μου ὁ δοξάζων με, ὃν ὑμεῖς λέγετε ὅτι θεὸς ὑμῶν ἐστιν

Jean 8:54 TMN  

Nous voyons clairement dans le grec, que l'article est absent. Ainsi, selon cette règle, Jéhovah est "un dieu".

 

Contradiction avec la règle précédente

 

Revenons un instant sur l'appendice 6A de la TMN.

Nous venons de lire que :

[...] Mais le Dieu avec qui la Parole (ou le Logos) était à l’origine est désigné, lui, par l’expression grecque ὁ θεός, c’est-à-dire théos précédé de l’article défini ho.

Voir la page originale : Traduction du monde nouveau, Appendice 6A, page 1705

⚠ REMARQUE : L'appendice 6A de la TMN, enseigne que le Dieu (ho théos) dont il est question en Jean 1:1 est le vrai Dieu, donc Jéhovah.

Chose incroyable mais pourtant vrai, en 1964, la watchtower disait tout le contraire dans son livre "Que ton nom soit sanctifié" (page 17) :

Que ton nom soit santifie cover Que ton nom soit santifie p17
Il n'existe, en effet qu'un seul vrai Dieu vivant, néanmoins il nous faut connaître son nom personnel car ce dernier le distingue de tous les faux dieux qui sont appelés Elohim dans les Ecritures hébraïques et ho Theos dans les Ecritures grecques chrétiennes.

Ainsi, le vrai Dieu Jéhovah dont il est question en Jean 1.1 (ho theos) était autrefois un faux dieu selon l'enseignement de la Watchtower.

KIT Jean 1:1

Enseigner qu'Elohim dans l'Ancien Testament (Ecritures hébraïques), est identifiable à un faux dieu, lorsque son nom Jéhovah n'est pas cité, est une chose à ne pas dire.

Car selon cette enseignement, Elohim de Genèse 1:1, est un faux Dieu :

Gen 1:1

La note de Genèse 1:1 confirme cela :

note Gen 1:1

Voir la page originale : Traduction du monde nouveau avec notes et références (1995), page 17, Genèse 1:1

 

On pourrait citer un cas similaire pour Jésus (le Logos). En effet, voici ce qu'enseignait "La tour de Garde" du 15 Novembre 1977, à la page 702 :

TG 15 Nov 77 cover TG 15 Nov 77 p702
« Ce qui différencie le vrai Dieu des faux dieux, c'est son nom personnel Jéhovah. »

Etant donné que la TMN enseigne que "la parole était un dieu" qui ne s'appelle pas Jéhovah, il est selon cette définition : "un faux dieu".

 

Transgression volontaire de la règle de l'appendice 6A

 

On constatera par ailleurs, que la Watchtower n'applique pas toujours, sa propre règle de grammaire, promulguée dans l'appendice 6A de la TMN.

Voici des exemples de versets, qui sont traduits en opposition à cette règle de traduction :

- Jean 1.6
- Jean 1.12-13
- Jean 1.18
- Jean 3.2
- Jean 3.21
- Jean 13.3
- etc...

Prenons le texte grec de la traduction interlinéaire du Royaume (KIT), afin de vérifier cela :

Jean 1:6 (Voir page originale ici) -->

Jean 1:6

Jean 1:12 (Voir page originale ici) -->

Jean_1:12

Jean 1:18 (Voir page originale ici) -->

Jean_1:18

Jean 3:2 (Voir page originale ici) -->

Jean 3:2

Jean 3:21 (Voir page originale ici) -->

Jean 3:21

Jean 13:3 (Voir page originale ici) -->

Jean 13:3

Dans tous ces passages bibliques, il est question de "theos" sans l'article "ho" (le) qui le précède (comme en Jean 1.1 pour la parole/ logos).

Si la règle de la Watchtower établie que, lorsque le mot "theos" n'est pas précédé de l'article "ho" (le) il faut traduire par "dieu" et non pas par "Dieu", pourquoi donc, ces versets de la TMN disent "Dieu" (God), et non pas "dieu" (god) ?

 

De la même manière, si l'appendice 6A de la TMN enseigne qu'il faut traduire "ho théos" par Dieu, car l'article désigne une personnalité et non pas une qualité, pourquoi donc, traduire "2 Corinthiens 4:4" en opposition à cette règle, comme s'il s'agissait d'une qualité ?

Vérifions le texte grec de la KIT :

KIT 2 Cor 4:4
Voir la page entière ICI

Satan n'est pas une qualité, mais une personnalité. L'article "ho" devant le mot "théos" en 2 Corinthiens 4:4 définie la personnalité de Satan, et prouve que la TMN aurait du traduire (selon sa règle) par "Dieu", et non pas par "dieu".

Ainsi, il est légitime de se poser la question suivante : Sachant que la TMN n'a pas traduit ce verset sur la base de la règle instaurée par la Société Watchtower, sur quelle base a-t-il été traduit ?

 

le dieu de Jean 1:1 ne peut être avec Je Suis

 

Si en Jean 1.1 Jésus est un dieu (et pas Dieu), pourrait-il se trouver avec Jéhovah-Dieu ?

Non, selon la Traduction du monde nouveau en Deutéronome 32:39

Voyez maintenant que moi, moi, je suis lui et il n’y a pas de dieux avec moi

Deutéronome 32:39 - TMN  

Et oui, il n'y a pas d'autres dieux à coté de Jéhovah (à coté de JE SUIS), et pourtant Jésus qui est soi-disant "un dieu" se trouve bien à coté de Dieu.

Et pour cause : Jéhovah et Jésus sont tous 2 le "JE SUIS" dont parle la Bible (Exode 3.14 et Jean 8.58).

Si tu es témoin de Jéhovah, et que tu n'acceptes pas ce que je suis en train de dire (à savoir que Jéhovah et Jésus sont tous 2 "JE SUIS"), je t'invite à considérer la note de Deutéronome 32:39 qui se trouve dans la TMN, car c'est elle qui nous renvoie à Exode 3.14 :

TMN Deut 32-39 TMN Deut 32-39 note
TMN-Deut-32-39-note

REMARQUE : C'est tout de même curieux que le Dieu qui se fait (selon les dires de la société WT) appeler "Je Serai", se fait ensuite appeler JE SUIS en Deuteronome 32:39 !

 

Contradiction flagrante dans la TMN

 

La mauvaise traduction de Jean 1:1 (un dieu), génère une nouvelle contradiction au sein de la Traduction du monde nouveau:

Au commencement la Parole était, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était un dieu

Jean 1:1 TMN  

Voyez maintenant que moi, moi, je suis lui et il n’y a pas de dieux avec moi

Deutéronome 32.39 TMN  

Qui affirme qu'il n'y a pas de dieux avec Dieu ? ... c'est Dieu lui-même (Deutéronome 32:39)

Qui affirme qu'il y a un dieu avec Dieu ? ... c'est la société Watchtower (ses ouvrages + TMN: Jean 1:1)

 

Polythéisme

 

Comme nous venons de le lire, le témoins de Jéhovah croient en l'existence de 2 dieux. Un Grand Dieu et un petit dieu. Voici ce que disait le théologien américain Bruce Metzger à ce sujet :

It must be stated quite frankly that, if the Jehovah's Witnesses take this translation seriously, they are polytheists. In view of the additionnal light which is available during this age of Grace, such a representation is even more repréhensible than were the heathenish, polytheistic errors into which ancient Israel was so prone to fall. As a matter of solid fact, however, such a rendering is a frightful mistranslation. It overlooks entirely an established rule of Greek grammar which necessitates the rendering, "...and the Word was God".

Source: The Jehovah's Witnesses and Jesus Christ, Theology Today (April 1953), page 75

Le théologien américain Bruce Metzger qui fut un spécialiste du Nouveau Testament, un professeur à l'université Princeton Theological Seminary et qui a été membre du comité de rédaction de l'American Bible Society, explique que si les témoins de Jéhovah prennent leur traduction au sérieux, à savoir la Parole était un dieu, alors ils sont polythéistes.

Bruce Metzger

Ce constat est posé sur des bases solides. En effet, l'organisation des témoins de Jéhovah a clairement enseigné cela dans ses publications. Voyons quelques citations:

Le contexte nous dit qu'il était dès le commencement avec le Père: il était la Parole, le Verbe et le représentant personnel du Père dans l'oeuvre de la création de tout le reste des ouvrages de Dieu. Crampon traduit (Jean 1:1) comme suit: "Au commencement était le Verbe [le Logos] et le Verbe était en ou plus litt. vers [le] Dieu..." Comment se fait-il alors que Jésus, notre Maître, dans son état préhumain fut le Verbe [grec]. un dieu avec le Dieu ? Est-ce un témoignage en désaccord avec le reste du témoignage biblique ? Non, répondons-nous.

Source : Le Phare de la Tour de Sion, Juin 1907 page 49

C'est là, la peinture que représentent les Ecritures de Jésus qui fut le représentant du Père céleste, celui par lequel le Père céleste se fit connaître, la Parole ou le Logos, c'est ce que nous lisons dans le premier chapitre de Jean. "Au commencement était la parole et la Parole était avec le Dieu et cette parole était un dieu. Elle était au commencement avec le Dieu.

Source : La Tour de Garde, Mai 1912 page 202

Il ne vous échappera pas que l'organisation des Témoins de Jéhovah oriente la pensée de leurs fidèles, en rajoutant l'article défini "le" devant le mot "Dieu", voulant suggérer subtilement l'idée que Jésus est dissocié du seul Dieu. Jésus est également rabaissé à l'état de petit "dieu" en Hébreux 1:9 :

Nous devons aimer comme il a aimé, nous devons aimer celui qu'il aime et haïr celui qu'il haït. De lui, il est écrit: Tu as aimé la justice et tu as haï la méchanceté; c'est pourquoi dieu, ton Dieu t'a oint d'une huile de joie au-dessus de tes compagnons" (héb.1:9; Ps.45:7).

Source : La Tour de Garde, Avril 1912 page 196

Dans la résurrection de Jésus ils perçurent aussi tout émerveillés, que son obéissance lui valut une telle récompence, une si haute exaltation au point de se relever de la tombe, un dieu puissant, participant à la nature divine.

Source : Le Phare de la Tour de Sion, Août 1908, page 158

Loin d'être un petit "dieu puissant", Esaïe affirme que Jésus est Dieu puissant (Esaïe 9:5)

Je crois de tout mon coeur au précieux sang du grand dieu, notre Sauveur Jésus (le Fils de Dieu), qui s'est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité et de nous purifier pour lui être un peuple particulier et zélé pour les bonnes oeuvres.

Source : Tour de Garde, Juin 1911, page 103

Le polythéisme est renforcé par la distinction faite entre le Grand Dieu et le petit dieu. Par exemple, l'organisation explique que 2 dieux existent, mais qu'un seul possède la toute puissance.

Jésus-Christ est dieu, mais non le Dieu tout-puissant...la parole était dieu...le dieu fils unique qui, auprès de Dieu, est à la place près du sein, est celui qui l'a expliqué

Source : Assurez-vous de toutes choses,1969, page 165

...Ce que Jean 1:1, met en lumière, c'est la qualité de la Parole : le fait qu'elle est divine, qu'elle est dieu, mais non le Dieu Tout Puissant Cette conclusion est conforme au reste de la Bible qui montre que Jésus, appelé ici " la Parole " en raison de son rôle de porte-parole de Dieu, est un être subordonné et obéissant, qu'il a été envoyé sur la terre par quelqu'un de supérieur à lui, le Dieu Tout Puissant...Jean 1:1 montre que la Parole n'est pas " Dieu ", mais que, ayant l'attribut de la divinité, elle est divine, ou " un être divin ".

Source : Doit-on croire à la Trinité ?, p.275

Cette créature supérieur n'était pas Jéhovah Dieu, mais "existait en forme de Dieu". Comment cela ? - Ce personnage était spirituel, esprit comme Dieu, très puissant, mais non tout-puissant comme Jéhovah...Dans le texte grec de la Bible, le mot "Parole" se dit "Logos". C'est pourquoi on peut l'appeler "la Parole" ou "le Logos". Etant puissant, et investi de la haute autorité officielle de Logos, venu avant toutes les autres créatures, il était un dieu, mais non le Dieu tout-puissant qui est Jéhovah.

Source : Que Dieu soit reconnu pour vrai premiere edition, 1948 pages 36-37

Pour appuyer l'idée que Jésus est un dieu en Jean 1:1, l'organisation des témoins de Jéhovah est allé jusqu'à comparer Jésus à Satan:

Le Tout puissant et Jésus sont deux personnes distinctes...Pourtant la Bible ne qualifie-t-elle pas Jésus de dieu ? En effet, mais Satan aussi est appelé dieu...

Source : Vous pouvez vivre éternellement sur une terre qui deviendra un paradis

Rappelons à l'organisation des témoins de Jéhovah que la Bible qui enseigne que Satan est un petit "dieu" (2 Cor 4:4), est la même qui nous enseigne que Jésus est "Dieu puissant" (El-Gibbor) en Esaïe 9:5 tout comme l'Eternel l'est en Esaïe 10:21. Jésus est appellé "Seigneur et Dieu" (avec majuscule) par Thomas en Jean 20:28, de la même manière que l'Eternel l'est par David en Ps 35:23. Sachez que contrairement à Satan, Jésus possède des noms et des caractéristiques exclusives de Dieu : Alpha et Oméga (Apocalypse 22:12-16 + Apocalypse 21:6), le premier et le dernier (Apocalypse 2:8 + Esaïe 44:6), Seigneur des seigneurs (1 Timothée 6:15; Apocalypse 19:16), Seigneur et Dieu (Jean 20:28 + Psaumes 35:23), Celui qui ne change pas " (Malachie 3:6, hébreux 13:8) , le Sauveur et le roc " (Esaïe 43:11; 44:8; Philippiens 3:20; 1 Corinthiens 10:4), Je suis (Exode 3:14 + Jean 8:58), etc...

Comme nous venons de le lire, loin de comparer Jésus à Satan, le texte inspiré se charge de nous présenter un merveilleux Jésus, à la gloire de son Père.

Mes amis, Jésus est-il instable pour qu'une société décide de le présenter comme "dieu" et "Dieu" à tour de rôle dans l'écriture ? (Jean 1:1 - TMN, Isaïe 9:6 - TMN, etc...)

 

À noter que la citation ci-dessus (Assurez-vous de toutes choses), suffit à révéler le polythéisme que véhicule l'organisation des témoins de Jéhovah. En effet nous y lisons ceci : Jésus-Christ est dieu, mais non le Dieu tout-puissant...la parole était dieu...le dieu fils unique qui, auprès de Dieu, est à la place près du sein, est celui qui l'a expliqué

 

Transgression du premier commandement

 

Voici le 1er des 10 commandements :

Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face

Exode 20:3  

La transgression du premier commandement, prend effet immédiat, dès lors qu'on place un second dieu devant la face de Dieu. Comme en témoignent les citations précédentes, la société Watchtower a présenté publiquement et pendant des décénnies, un second petit dieu, distinct d'un plus Grand. La transgression est clairement consommée.